Culture › Musique

9è fête de la musique : les mélomanes au rendez-vous malgré la pluie

Du vendredi 17 au Mardi 21 juin, notre capitale a vécu la 9è édition de la fête de la musique. Les berges du fleuve Niger faisant face au palais de la culture ont charrié du monde le samedi 18 juin avec une pléiade d’artiste nationaux et internationaux sur scène. Parmis eux, l’antillais Mehdy Custos, la guinéenne Kamaldine, les Amazones de Guinée, Bab Assalam pour ne citer que ceux là  ont fait vibrer la capitale. La puissance de la sonorisation, la qualité des prestations, la gratuité du concert, l’organisation matérielle ont permis de réussir cette édition. Samedi soir, après 4 heures de show, une pluie torrentielle a fini par disperser la foule et il a fallu reporter le concert au dimanche pour consoler les fans. Mais dans la même nuit, les jeunes ont cherché d’autres lieux de fête et ont convergé vers la discothèque «Â Blonba ». Là  bas aussi, l’effervescence était au rendez-vous. Des centaines de jeunes se bousculaient à  l’entrée, pour ne pas se faire raconter cette nuit des bacheliers. Pour l’organisateur de la soirée et président du Fan’s club Orange, Boubacar Alou Traoré, il fallait une bonne adresse pour les jeunes de Bamako afin qu’ils perçoivent la qualité de la prestation. Certains ont ainsi confié qu’ils étaient venus au Blonba pour se consoler de l’interruption de la fête de la musique au Palais de la culture. A l’intérieur de la boite, l’ambiance était festive. Le Dj mixait avec art. Il faisait swinguer et danser ces jeunes qui s’efforçaient à  oublier ce capricieux baccalauréat comme nous l’a confié Amadou dans les couloirs. Vers 3h du matin, certains se sont évanouis vers d’autres lieux de la capitale; Dimanche, dès 18h, les fans sont revenus du Parc national o๠se produisaient les Amazones de Guinée. Puis ce fut le groupe Yeelen, les Tata Pound, Kamaldine, Medhy Custos qui ont fait bouger le Palais de la Culture… Bramali, le sponsor principal était à  l’initiative de cette fête de la musique qui a pris fin vers 2h du matin. Ce mardi, une soirée VIP aura lieu à  l’Institut Français pour clore en beauté la fête de la musique. A l’image des différentes manifestations qui ont égayé Bamako, notre capitale n’a rien à  envier aux autres villes du continent. Vivement l’année prochaine;

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut