Société › Actualités Société

CAMEC : De belles perspectives

Placée sous le signe de la maturité, la présente Assemblée générale a rassemblé, 2 jours durant, les délégués venus de l’intérieur du pays, et les nombreux partenaires de la CAMEC dont principalement ceux de la France. Reconnue comme étant l’unique Caisse à  centrer ses activités sur l’épanouissement socio professionnelle de la femme, la CAMEC se veut comme un véritable instrument de lutte contre la pauvreté. Elle vient en aide aux femmes à  travers des microfinancements destinés soit à  les aider à  s’insérer dans la vie socio professionnelle, ou encore à  faire prospérer leurs activités. Son sociétariat s’est ainsi vu croà®tre de 28% avec 4 596 nouveaux adhérents. Et l’épargne du réseau a augmenté de 25%. Le président du Conseil d’administration de la CAMEC, Martin Dakono, a indiqué que les prévisions de création de points de service ont été atteintes à  80%, soit 4 nouvelles antennes contre 5 prévues. Le total bilan de la structure se chiffre à  2 280 197 916F CFA contre 1 573 340 739F CFA au 31 décembre 2009, soit une hausse de 45%. Ainsi, le taux de remboursement est passé de 92% (en 2009) à  95,6% (en 2010). Le résultat excédentaire se trouve chiffrés à  17 265 381F CFA pour l’exercice 2010. Cette réussite est en partie due à  la clairvoyance des responsables du Réseau lesquels ont reçu les éloges du représentant du ministre de l’Economie, Sidiki Ténétao. « l’animation d’une Caisse d’épargne et de crédit demande beaucoup de sacrifice et d’abnégation de la part des responsables que vous êtes. Le contexte de l’après crise économique, caractérisé par la baisse du cours mondial du coton et la flambée des prix des hydrocarbures, n’a pas empêché la CAMEC d’atteindre des résultats appréciables ». Il a ensuite annoncé que l’entrée en vigueur en 2012 de la nouvelle loi régissant les systèmes financiers décentralisé, sera d’un apport considérable dans l’assainissement du secteur de la micro finance. Et le président du Conseil d’administration d’indiquer que ces chiffres ne doivent nullement les pousser à  dormir sur leurs lauriers. « Il y a à  faire, beaucoup à  faire ! Les défis sont nombreux et souvent très complexes ». Au nombre des défis, M Dakono a, entre autres, cité le recouvrement des créances en souffrance qui se chiffrent à  plus de 56 millions, l’informatisation, l’extension du Réseau et la maà®trise de la croissance, une plus grande croissance de l’épargne… Il faut signaler qu’en dépit des difficultés et imperfections qu’elle est susceptible de rencontrer, la CAMEC bénéficie de la confiance des autorités maliennes, les partenaires ainsi que les sociétaires. Le clou de cette 10ème Assemblée générale aura été la présentation, par le DG de la CAMEC, du Rapport de gestion et celle de la CAMEC nationale en géo localisation. Toutefois, le vœu cher des responsables de la CAMEC est que, très rapidement, l’institution de micro finance arrive en peloton de tête des Systèmes financiers décentralisés du pays.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut