Politique › Politique Nationale

Déclaration de politique générale : les débats s’ouvrent ce matin

Parmi les points essentiels de son discours, Mariam Kaidama Sidibé a insisté sur la nécessité d’assainir les finances publiques, la lutte contre le chômage des jeunes ou encore l’insécurité dans la bande sahélo-saharienne. Les débats sur le texte commencent ce matin. Au terme des discussions, les députés décideront d’accorder ou non leur confiance. En attendant de pouvoir publier l’intégralité de la déclaration, nous vous en proposons les grandes lignes. Parmi les priorités des mois à  venir, Mme Cissé Mariam Kaà¯dama Sidibé a cité la réalisation des réformes politiques et l’organisation des futures élections. Les efforts pour assurer la disponibilité des produits de grande consommation seront maintenus. Et le pays continuera à  faire face aux défis économiques. Le renforcement de la collaboration entre les institutions se poursuivra. Au plan extérieur, la présence du Mali continuera à  se renforcer et notre pays restera engagé dans la construction de l’intégration africaine. Dans la déclaration, le Premier ministre a rappelé que le chef de l’à‰tat, dans sa Lettre de mission, adressée au gouvernement le 3 mai passé, a assigné à  ce dernier un certain nombre d’objectifs. Il s’agit entre autres, de la poursuite de la mise en œuvre de la Lettre de cadrage du 13 novembre 2007 inspirée du PDES, à  travers l’exécution et le prolongement des chantiers déjà  ouverts dans les domaines de l’agriculture, la santé, l’eau, l’énergie, le désenclavement et la sécurité. Il y a aussi la réalisation des réformes politiques, l’organisation des élections présidentielles et législatives « libres, transparentes et crédibles, l’accessibilité des produits de grande consommation et de première nécessité, la poursuite et l’approfondissement du dialogue social. Le gouvernement, a assuré Mme Cissé Mariam Kaà¯dama Sidibé, compte réaliser des actions concrètes pour atteindre les objectifs qui lui sont assignés. Pour ce qui est du domaine de l’agriculture, le gouvernement entend poursuivre la mise en oeuvre de la Loi d’orientation agricole (LOA). Par ailleurs, le gouvernement intensifiera la campagne de communication pour une meilleure appropriation par les populations en ce qui concerne l’Assurance maladie obligatoire (AMO) et le Régime d’assistance médicale. S’agissant de la question du genre, le Premier ministre, a dit que le gouvernement veillera à  une plus grande implication des femmes dans l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques de développement à  travers la politique nationale genre. Dans le domaine du désenclavement intérieur et extérieur, le gouvernement procédera, au cours de la période 2011-2012, au démarrage de nouveaux projets routiers et poursuivra à  l’exécution de ceux en cours. Le troisième pont de Bamako sera inauguré en septembre prochain. Tandis que la modernisation de l’aéroport de Bamako-Sénou et la construction de l’aérogare de Mopti sont en cours. Dans le domaine des communications, le gouvernement poursuivra ses efforts dans l’extension de la couverture télévisuelle et radiophonique ainsi que dans le développement des télécommunications et des technologies de l’information. En ce qui concerne le secteur des mines, le gouvernement continuera à  prendre des mesures pour intensifier et optimiser l’exploitation des gisements en cours. De même, les activités de recherche seront poursuivies, en vue de diversifier les ressources minières. En matière de sécurité, notamment dans l’espace sahélo-saharien, le gouvernement apportera tout son appui aux initiatives sous-régionales en cours, visant à  conjuguer les efforts de résolution de cette situation. Au plan national, l’accent sera porté sur la mise en oeuvre du Programme spécial pour la paix, la sécurité et le développement au nord du Mali. Pour ce qui est des réformes politiques, le Premier ministre a rappelé que le président de la République a décidé de soumettre à  référendum un projet de révision de la Constitution du 25 février 1992. Subséquemment, il sera procédé à  la relecture de certains textes tels que la loi électorale, la loi organique relative à  l’organisation et au fonctionnement de la Cour constitutionnelle, celle relative à  la Cour suprême, les textes relatifs aux médias, le Code des collectivités, la Charte des partis politiques et le Code du travail. Pour les élections générales de 2012, Mme Cissé Mariam Kaà¯dama Sidibé a engagé le gouvernement à  tenir ces échéances dans le strict respect du délai constitutionnel. En ce qui concerne la promotion de la gouvernance locale, le gouvernement s’attellera au renforcement du processus de décentralisation. à€ cet égard, il accélérera le transfert des ressources et des compétences et renforcera la fonction publique des collectivités territoriales.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut