Société › Actualités Société

Commune IV : Moussa Mara s’attaque à l’hivernage

Trois mois après sa prise de fonction à  la tête de la Mairie de la Commune IV du District de Bamako, Moussa Mara estime que le chantier qui reste prioritaire pour lui et son équipe est de faire face à  l’hivernage et ses conséquences sur les populations. Ainsi les mesures prises par l’équipe communale de Moussa Mara, sont de pouvoir limiter au maximum les risques d’inondations ou autres désagréments inhérents à  l’hivernage, sur la population. La particularité de la Commune IV est qu’elle ne dispose pas suffisamment de caniveaux pouvant permettre l’écoulement des eaux. Ce sont seulement 4 quartiers qui en disposent, tandis que l’environnement de la colline de Lafiagougou représente un véritable danger faute de canaux d’écoulement. Les rares caniveaux dont disposent la Mairie sont des caniveaux ouverts dans lesquels les enfants et même les adultes arrivent à  tomber dedans. curage des caniveaux Les caniveaux recueillent aussi malheureusement une importante quantité de déchets solides. Ce qui fait qu’ils sont permanemment bouchés. C’’est pourquoi les rares caniveaux que comptent la commune n’arrivent pas à  jouer convenablement leur rôle. Selon le Maire, Moussa Mara, tous ces facteurs font que la commune connait des inondations. l’enjeu majeur pour la collectivité est donc d’arriver à  faire en sorte que les caniveaux qui existent jouent leur rôle. Donc le conseil communal a décidé de lancer chaque début d’hivernage l’opération « curage de caniveaux commando ». Selon le Maire, cette opération coûte entre 6 et 10 millions F CFA. Celle relative au présent hivernage remonte à  mai dernier. l’opération consiste à  recourir aux services de manœuvres et à  mobiliser la population. « La Mairie accompagne sur le plan matériel et logistique. Et nous demandons à  ce que chacun cure devant sa maison. l’opération suit son cour, et nous sommes convaincus qu’elle portera du fruit car la population nous fait confiance ». « Cette année, nous serons épargnés par des inondations principalement dues au manque d’écoulement des eaux de pluies », s’est félicité un riverain du Lycée Mamadou Sarr à  Lafiabougou. Chaque année, dit-il, la population souffre énormément du fait des inondations. Il faut faire en sorte que tous les obstacles relatifs aux mauvaises habitudes des populations et à  la nature soient levés. Toutefois, s’est félicité Moussa Mara, les choses avancent.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut