Économie › Industrie & Services

Aéroports du Mali : De bonnes perspectives

La session était présidée par la présidente directrice générale des Aéroports du Mali, Mme Aya Thiam Diallo. Elle s’est déroulée en présence des administrateurs qui ont enregistré l’arrivée des représentants des ministères de l’Industrie, du Commerce et des Investissements et du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme. La session a porté essentiellement sur les états financiers 2010 des Aéroports du Mali. Les administrateurs ont procédé aussi à  l’examen de plusieurs autres documents, notamment le procès verbal de la dernière session ordinaire du conseil d’administration, le rapport du commissaire aux comptes de l’exercice clos au 30 décembre 2010 et enfin le rapport d’activités provisoires à  mi-parcours au 30 juin 2011. Cette 41è session intervient dans un contexte international de reprise de l’activité de l’industrie du transport aérien et dans un cadre de relance et de renouveau des activités du secteur du transport aérien dans notre pays conformément à  la volonté des pouvoirs publics. Dans cette optique, plusieurs investissements d’accroissement de capacités ont été réalisés. Il s’agit notamment de la réhabilitation des aérogares passagers, la rénovation et l’extension des salons d’honneur de l’aéroport international de Bamako-Sénou. A cela s’ajoutent la réhabilitation des aérogares de Mopti, Gao, l’adoption d’une politique de gestion environnementale qui doit permettre aux Aéroports de Mali d’obtenir la certification Iso 14001. « L’objectif des stratégies et actions visées est d’établir les prémisses du hub à  Bamako-Sénou et de valoriser les potentiels des aéroports de l’intérieur », a expliqué Mme Aya Thiam Diallo. Durant l’exercice 2010, les plates-formes nationales des Aéroports du Mali ont été desservies par une vingtaine de compagnies régulières. Avec 95% du trafic, l’aéroport international de Bamako-Sénou a enregistré 613 837 passagers. Soit une hausse de 2% par rapport à  2009. Les mouvements d’avions ont également augmenté de 2% avec 11 858. Le fret aussi de 7% par rapport à  2009 avec 6 523 tonnes. Les états financiers des Aéroports du Mali, clos au 31 décembre 2010, font apparaà®tre un total bilan de 21,6 milliards Fcfa. Les produits ont été estimés à  8,2 milliards Fcfa et les charges à  6,2 milliards Fcfa. Le résultat net de la société est de 2,4 milliards de Fcfa. Sur la même période, les investissements de la société ont été de 1,9 milliard Fcfa. Sa masse salariale s’est établie à  1,5 milliard de Fcfa. La contribution de aéroports au budget national à  travers les impôts sur les sociétés a atteint 1,3 milliard de Fcfa. S’agissant du rapport d’activités 2011, il s’articule autour des axes stratégiques que sont le développement des services aéroportuaires par le rehaussement de l’offre et du standard de qualité, l’instauration de centres de profits et le renforcement du rôle économique de l’établissement à  travers ses capacités d’adaptation et d’anticipation, a souligné Mme Thiam Aya Diallo. Les résultats à  mi-parcours au 30 juin 2011 sont satisfaisants. Le premier semestre a enregistré un taux de réalisation d’environ 40%, bien qu’en baisse par rapport à  la même période en 2010. Cette baisse s’explique par de facteurs tels que le dépôt de bilan de Mauritania Airways, la suspension des dessertes de Air Ivoire et de Afriqyah. Les activités et résultats provisoires du premier semestre 2011 portent sur le développement des capacités d’accueil et de traitement, le développement commercial, le marketing et la promotion, la gestion administrative et des ressources humaines ainsi que l’audit et le contrôle. A cela s’ajoute la préservation du domaine aéroportuaire. Les produits de Aéroports du Mali au 30 juin 2011 sont estimés à  3,6 milliards Fcfa. Soit un taux de réalisation des prévisions annuelles de 40,72%. De même, les charges d’exploitations de la société ont été de 2,09 milliards Fcfa, soit un taux de réalisation de 39%. Les engagements d’investissement s’élèvent à  843,5 millions de Fcfa sur une prévision de 2,9 milliards Fcfa. Ici, le taux de réalisation est de 28%. « Le second semestre présente des perspectives favorables à  l’atteinte des prévisions d’activités et des résultats. Les analyses se fondant sur les nouvelles dessertes annoncées de compagnies notamment Tap Portugal, Brussels Airlines et Arik Air », a indiqué la présidente directrice générale des Aéroports du Mali. Elle a également rappelé que le processus de la mise en concession de la société se poursuit conformément au calendrier convenu avec le Millenium Challenge Corporation (MCC) un programme mis en œuvre dans notre pays par le Millenium Challenge Account (MCA-Mali).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut