Culture › Musique

En route avec Oumar Konta et le groupe Malikan !

Le jeune artiste malien Oumar Konta s’apprête à  entreprendre à  partir du 19 septembre prochain une longue tournée dans plusieurs pays de l’Europe. Avec son groupe «Â Malikan » (la voix du Mali), il a entamé la semaine dernière la résidence artistique de cette tournée. Outre des concerts, le groupe sera aussi en résidence dans la banlieue parisienne pour travailler sur la sortie de son 2ème album. Pour l’artiste, il s’agit d’un évènement majeur dans sa jeune carrière de musicien. Près d’une vingtaine de concerts sont ainsi inscrits au programme à  travers les salles de spectacles de Paris, Marseille, Bruxelles, etc. Cette tournée intervient quelques semaines après que l’artiste ait bouclé une autre tournée de 2 mois en solo dans plusieurs villes européennes. Au cours de cette tournée, Oumar Konta a animé au total 12 concerts en solo ou en featuring avec d’autres voix de la musique européenne. «Â Cette tournée m’a permis de m’imprégner des concepts et réalisation de mes partenaires européens. C’’est ainsi que pour la tournée de septembre prochain, J’emmènerai des œuvres d’Aboubacar Halidou qui seront exposées dans différents lieux » nous explique Oumar Konta, qui dit mesurer l’enjeu de cette tournée musicale. Deux mois en Europe, 12 concerts à  travers les meilleures salles de spectacles, Oumar Konta est à  un tournant décisif de sa carrière. La prochaine tournée du mois de septembre s’annonce donc pour lui et son groupe «Â Malikan » comme défi à  réussir. b Elève du maà®tre ] A moins de 30 ans, Oumar Konta est considéré comme une des révélations de la musique malienne. Cinq ans après la création de son groupe «Â Malikan », l’artiste aura franchi des étapes. La sortie de son premier album «Â Malikouroun », a fait parler de lui dans les magasins de disques. Composé de 8 titres, cet opus touche à  des thèmes d’actualité comme l’immigration. «Â l’Europe n’est pas l’Eldorado, et ceux qui y sont ne doivent jamais oublier leurs pays » conseille le jeune artiste. Qui rend un hommage à  Salif Keà¯ta. «Â Salif Keita est mon maà®tre, mon oncle, mon frère, mon ami et à  la fois mon compagnon. Les mots me manquent pour le décrire. Je suis fier d’être à  ses côtés. Fier d’être son élève, fier qu’il m’ait fait confiance en acceptant de jouer à  ses côtés. Salif Keita est le baobab de la musique Mandingue » commente-t-il. Originaire de Tombouctou, la «Â Cité des 333 Saints », contrairement à  son nom qui le rattache automatiquement à  l’ethnie bozo, Oumar Konta, rentré fraà®chement de France o๠il vient de finaliser son 2ème album a impressionné les mélomanes. Le jeune artiste Bozo est en passe de mettre la guitare à  la place de la pagaie de la pirogue. Heureusement pour le Mali et pour les mélomanes que Madina Bello (une artiste malienne) ait fait la connaissance de ce jeune talentueux, à  un moment o๠il faisait cavalier seul dans les rues de Bamako. Femme de C’œur, Madina le présente au rossignol du Manding : Salif Kéà¯ta. Le jeune Oumar venait de se frayer son chemin dans la cour des grands. Très vite adopté par le Domingo de la musique malienne dont il interprète savamment les morceaux, Salif Kéà¯ta est séduit et l’engage comme choriste dans son groupe. Ce fut alors le départ d’une série de tournées qui le mènera en Italie, à  Johannesburg, en France, en Côte d’Ivoire, à  Abuja, en Guinée et au Maroc. Un groupe homogène s’il y a aujourd’hui un jeune groupe de musiciens qui se positionne comme une valeur sûre de la musique malienne, C’’est bien «Â Malikan », dirigé par Oumar Konta. Doté d’une voix dénuée de tout déchet et d’un jeu de guitare qui le place dans la lignée de grands instrumentistes maliens comme feu Ali Farka Touré, Habib Koité et Barou bléni, le jeune Konta a de l’avenir pour convaincre ceux qui n’ont pas eu la chance de le connaà®tre et surtout de le voir jouer. Le groupe «Â Malikan » est l’initiative de jeunes artistes, dont certains sont diplômés de l’Institut national des arts (INA). Originaires diverses localités du pays, ces jeunes forment un groupe homogène. Le mariage entre instrumentistes et chanteurs au sein de ce groupe est un exemple de réussi. Et le groupe entend poursuivre son petit bonhomme de chemin.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut