Politique › Politique Nationale

Nord Mali: La paix par le dévéloppement

C’’est la salle des banquets de la Présidence de la République qui a servi de cadre ce mardi 9 août au lancement du Programme spécial pour la Paix et le Développement des Régions du nord Mali (Pspdn). La cérémonie était présidée par le Chef de l’Etat. Ce projet a cinq composantes : composante gouvernance, composante sécurité, composante développement socio-économique, composante finançant les activités génératrices de revenu, composante communication. Il a pour objectif, selon son coordinateur Mohamed Ag Erlaf, de rendre disponibles des infrastructures sociales, des équipements et la formation nécessaires pour l’armée, l’administration et le secteur privé. A travers le Programme, une quarantaine d’infrastructures verront le jour au nord. Il prévoit également une vaste campagne de sensibilisation qui ciblera plus de 10 000 citoyens pour la première phase. M. Ag Erlaf a fait noter que la deuxième phase du Programme sera focalisée sur la région de Tombouctou. Pour le Président de la République, la position stratégique du Mali dans la bande Sahélo sahélienne exige de notre pays de garantir une certaine stabilité politique et sociale. « Après réflexion nous nous rendons compte que la situation militaire n’est pas déterminante », dira-t-il. Pour Amadou Toumani Touré, pour pouvoir faire face aux problèmes multiformes du nord de notre pays, il faut maà®triser deux facteurs : l’espace et la population. l’implantation des casernes, des commissariats, des locaux, et des administrations locales permettra d’occuper l’espace. A en croire le président ATT, le développement est une réponse aux problèmes des populations. « C’’est à  partir de tout cela que nous avons dégagé la politique nationale de lutte contre le terrorisme et le banditisme au nord Mali. Sur ce programme national, nous avons dégagé des axes prioritaires », ajoutera le Chef de l’Etat, qui précise que C’’est suite à  cette politique nationale que le PSPSDN est établi pour deux ans (2010-2012). Ce programme serait donc une solution adéquate aux questions liées au terrorisme et au grand banditisme qui sévissent dans la Bande sahélo-sahélienne. l’Etat malien entend désormais s’attaquer avec efficacité aux causes de l’insécurité au nord du pays.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut