Économie › Actualités Économie

Wasa-seed Project : La part belle aux semences végétales

Financé par l’Agence d’Aide Américaine au développement (Usaid), le Projet semencier s’inscrit en droite ligne du cadre de l’Alliance semencière ouest-africaine. Au Mali, l’exécution du projet (Wasa) a été confiée à  Icrisat, pour plusieurs raisons. C’’est surtout que cette structure dispose de ressources génétiques suffisantes pour ce faire. l’objectif visé par Wasa est donc d’amener les paysans à  la professionnalisation et à  la certification de leurs productions. Ainsi, le projet couvre (pour l’instant) au Mali les régions de Mopti de Sikasso, sans compter les séances de démonstration effectuées dans les localités de Ségou, Koulikoro, et Kayes. s’étendant sur une durée de 5 ans (Octobre 2007 à  Décembre 2011) le Projet Wasa-seed est opérationnel dans six pays, le Burkina, Ghana, Mali, Niger, Nigeria et Sénégal. Son objectif s’articule sur trois volets, à  savoir, le renforcement du système semencier en Afrique de l’ouest à  travers la mise en place d’une politique semencière harmonisée, le renforcement de la chaine de valeur semencière et le développement du business de la semence. Pour montrer l’immense rôle que jouent les femmes dans le secteur agricole et le soutien qu’apporte ICRISAT et son partenaire WASA Seed Project (Projet semencier de l’Alliance semencière ouest africaine), les responsables du projet ont initié une mission sur Mopti et Sikasso. Cette mission qui a débuté ce jeudi 1er septembre est une visite à  des paysannes des régions de Mopti et Sikasso. La cible c’est les femmes encadrées par le projet semencier de l’Alliance semencière ouest-africaine (WASA-Seed Project). Notons que la mission est dirigée par Karamoko Traoré, assistant à  la coordination du Projet Wasa, et Agathe Diama, responsable de la Communication à  Icrisat (zone Afrique de l’ouest).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut