Économie › Actualités Économie

Barrage du Seuil de Djenné : Dans la foulée des chantiers du 22 Septembre

Après le barrage de Félou ( Kayes ) inauguré en 2009, la pose de la première pierre du barrage du Seuil de Djenné, constitue un autre grand chantier voulu par ATT. A l’approche du 22 septembre, l’occasion était toute rêvée pour le président ATT de poser les fondements de ce barrage hydro-électrique, qui sera le 2è plus grand barrage après celui de Markhala et qui fournira de l’électricité. Réalisation à  hauteur de 19 milliards de nos francs, en parti financé par la BAD( Banque Africaine de Développement ), l’ouvrage devrait être prêt d’ici 37 mois. A ce moment là , C’’est le successeur d’ATT qui l’inaugurera sans doute. Situé à  Soala, une localité à  15 km de la ville de Djenné sur la rive droite du fleuve Bani, l’ouvrage ou «Â  Seuil de Djenné », devrait accroà®tre les potentialités non seulement agricoles, pastorales mais aussi économiques de cette région du Nord Mali, enclavée en palliant à  la sécheresse de la zone, tout en relançant les activités agro-pastorales. ATT, originaire lui-même du Nord a toujours eu à  C’œur de pérenniser le développement dans les contrées le plus lointaines du pays et l’inauguration valait le déplacement du président, en compagnie d’une forte délégation ministérielle. Délégation accueillie en grandes pompes par les populations locales, chasseurs et autres marionnettistes, mobilisés pour al circonstance. Fournisseur d’électricité et autres avantages Au-delà  de potentialités agricoles, l’ouvrage va fournir de l’électricité à  la ville de Djenné, et ses alentours. Un progrès de taille dans une région pauvre en infrastructures, et qui va bénéficier des retombées. l’ouvrage sera un barrage-pont de 316 mètres qui va relier les deux rives du Bani. Ce qui veut dire que les habitants de Djenné n’auront plus à  le fleuve en période de crues. Avec la construction du barrage, ce sont plus de 15 000 hectares qui seront aménagés. Vingt cinq kilomètres de routes seront bitumés. Il sera réalisé 54 km de digues de protection et plusieurs kilomètres de pistes rurales. Il est également prévu la construction d’un centre de santé communautaire à  Sarantomo et la construction du siège local pour la gestion du seuil à  Soala, rapporte un correspondant. «Â  Le barrage de Djenné a pour objectif de pallier les effets de la sècheresse et de relancer les activités agro-sylvo-pastorales dans le cercle pour le plus grand bonheur des populations», a précisé Aghatam Ag Alhassane, le ministre de l’Agriculture, qui aussi ajouté que l’ouvrage va permettre la création d’emplois directs et indirects, environ 45 000. Chose promise, chose donc due, ATT s’est dit lui fier du démarrage de cet ouvrage : «Â  Ce qui nous appartient et ce que nous avons de plus précieux, C’’est certainement l’agriculture. C’’est la raison pour laquelle nous avons mis beaucoup d’efforts dans l’aménagement de terres pour l’agriculture. Nous avons pu réaliser le seuil de Talo. Aujourd’hui par la grâce de Dieu, nous avons démarré les travaux de celui de Djenné avec l’aide des partenaires financiers que je tiens à  remercier ». Voilà  qui nourrit, le grand rêve d’ATTA de faire du Mali, une puissance verte dans la sous région ouest-africaine. Et avec l’aide des partenaires financiers fortement mobilisés. Partenaires qui sont la BAD, en tête de file, la banque islamique de développement, BID, la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), la Banque mondiale, la Banque d’investissement et de développement communautaire (BIDC), le Fonds saoudien pour le développement (FSD), le Fonds de l’Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole), le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) et la Banque import-export de la Corée du Sud. Ouvrage majeur, le Barrage du Seuil de Djenné, constitue une réalisation qui va s’inscrire dans le palmarès du président Amadou Toumani Touré, et dans la perspective des chantiers du 22 septembre. A quelques mois de la fin de son mandat, ATT aura laissé son empreinte dans l’architecture agro-économique du Mali. Et situé au Nord du Mali, il n’en fallait pas plus.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut