Société › Actualités Société

10è édition du Forum des peuples : 1250 altermondialistes attendus à Niono

En prélude à  l’événement, les organisateurs ont tenu ce mardi une conférence de presse au siège de la Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement (CAD-Mali). Après Siby, Kita ,Fana, Gao, Koulikoro, Bandiagara C’’est le cercle de Niono qui abritera la 10 édition du forum des peuples. Ce forum, partie intégrante du Forum Africain et du Forum Social Mondial, se réunit chaque année en contrepoint du sommet du G8 qui se tient cette année à  Cannes(France) . Dans son essence, le peuple vise à  offrir aux mouvements sociaux et populaires maliens, africains et internationaux un cadre démocratique d’information, de sensibilisation et d’éducation populaires maliens sur les mécanismes d’appauvrissement des peuples du sud portés par les pays du G8 devenus aujourd’hui G20 prétendus «Â maitres » du monde. Ce qui fait dire à  Sékou Diarra le nouveau président de la coalition africaines, dette et développement(CAD –Mali) qu’il est inadmissible que 20 pays du monde décident du sort de 192 pays dans le monde. Evoquant les grandes lignes de la rencontre de Niono, M. Sékou Diarra explique l’appel en 2000 du gouvernement de la république du Mali aux investisseurs nationaux et étrangers portant sur le million d’hectares favorables à  la riziculture et exploitables, de même que l’accaparement des terres en zone office du Niger. Exemple, il cite le cas des projets d’aménagements agricoles : Les Moulins modernes du Mali /GDCM(20 000 hectares) pour la culture du blé. C’’est fort de ces constats économiques, politiques, sociaux, culturels et environnementaux que la CAD Mali sur proposition de son antenne de Ségou a décidé de tenir la 10è édition du Forum des peules à  Niono avec des débats sur la problématique du foncier et des terres agricoles. « Cette année, la volonté manifeste du forum est de rechercher et faciliter les échanges entre les peuples d’horizon divers afin d’approfondir la réflexion sur «Â l’illégalité de la pauvreté », la souveraineté alimentaire, la primauté du droit à  la vie pour tous, du vivre ensemble et la reconstruction de l’économie au service de la vie », selon le président de la CAD. Ce forum prévoit la tenue des ateliers sur les cinq thèmes suivants : «Â Les problématiques agricoles, foncières, minières, l’agriculture paysanne et souveraineté alimentaire », «Â les politiques macro-économiques et les politiques sociales(santé, éducation, eau probable et travail)». «La gouvernance, l’économie sociale, solidaire et le commerce équitable ». «Et enfin la convergence des mobilisations, des résistances et révolution». Diabirou Maiga, coordinateur du forum et secrétaire général de la CAD/Mali a laissé entendre que ce forum sera enrichi d’activités telles que la matinée « Symposium des mouvements sociaux », un marché alternatif dénommé  » Marché des peuls » pour promouvoir et valoriser les produits locaux (agricoles artisanaux et médicaux). Ainsi que le marché virtuel, permettant des interactions entre l’économie de marché(avec pour main invisible : la monnaie). s’y ajouteront des activités culturelles et artistiques. La tenue du forum prévoit une budgét prévisionnel de 60 millions de francs. Comme d’habitude, les délégués viendront de toutes les regions du Mali, de la Guinée, du Burkina Faso, du Sénégal etc.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut