Personnalités › Interview

Housseini Amion Guindo, le cavalier du  » PUR « 

Homme politique d’une classe exceptionnelle, député à  l’Assemblée nationale du Mali, Président de la Convergence pour le développement du Mali (Codem), Housseini Amion Guindo, (affectueusement surnommé Poulô), s’est prêté à  nos questions. Journaldumali.com : quel sentiment vous anime au lendemain de votre désignation comme le seul et unique candidat des «Â Pur » à  la présidentielle de 2012 ? Poulô : Vous savez, le message que les «Â Pur » ont voulu adresser au peuple malien, C’’est le tournant générationnel, autrement dit le rajeunissement du leadership politique malien. C’’est cet esprit qui a prévalu chez les partis qui composent notre regroupement. Je suis très fier d’avoir été désigné, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour mériter cette marque de confiance. Journaldumali.com : Doit-on comprendre que les «Â Purs » sont fin prêts pour les élections générales de 2012 ? Poulô  : Je puis vous dire que la coalition est fin prête pour les élections si bien qu’elle a même fini d’élaborer son budget de campagne et a défini ses stratégies de mobilisation et de sensibilisation à  l’intérieur comme à  l’extérieur du pays. Mieux, la coalition a sous la main son projet de société. Journaldumali.com : les fracassantes démissions de Me Gakou ensuite de Moussa Mara n’augurent-elle pas des perspectives sombres pour la coalition ? Surtout quant on sait ces deux constituaient des maillons importants de la chaà®ne. Poulô  : Notre coalition ressemble à  un train. Il y a des passagers qui descendent, et y en a qui montent. Ce n’est pas parce qu’un tel est sorti ou qu’un tel est rentré que «Â Pur » va disparaà®tre. Le bateau sera mené à  bon port. Inchallah ! C’’est de façon responsable que nous avons créés cette coalition. Journaldumali.com : Que pensez-vous du travail des experts qui sont parvenus à  la suppression du vote par témoignage et celui par procuration ? Poulô  : Certes, le vote par témoignage était une très bonne chose parce que tout simplement dans notre pays, le vote est effectué sur présentation d’une carte d’identité. Et il se trouve dans les coins les plus reculés du pays, tout le monde n’a pas accès à  cette pièce. Donc le vote par témoignage avait toute sa place. Mais malheureusement, certains hommes politiques ont fini par utiliser ce système pour tout simplement tricher et voler. Pour conclure, je pense que leur suppression est une très bonne chose. Par ailleurs, je tiens à  rappeler que notre coalition est partie prenante de ce comité d’experts. C’est pourquoi nous partageons entièrement l’esprit du document produit. Notre souci aujourd’hui C’’est l’équation du fichier électoral non encore résolue. Nous proposons que, si le Gouvernement accepte la suppression du vote par témoignage et par procuration, que l’occasion soit donnée à  la population d’accéder gratuitement à  la carte d’identité nationale. Sinon, que le Gouvernement fasse en sorte que la carte d’électeur tienne lieu de carte d’identité. Journaldumali.com : Que répondez-vous à  ceux là  qui pensent que le projet de réforme constitutionnelle n’aurait jamais dû passer à  l’Assemblée nationale ? Poulô  : Il faut que la population sache que l’adoption définitive du projet de réforme constitutionnelle ne saurait brûler l’étape du référendum. Que ceux là  qui ne sont pas d’accord pour son adoption à  l’Assemblée nationale votent non, C’’est tout. Nous sommes en démocratie ! Journaldumali.com : le doute n’est toujours pas levé sur le départ d’ATT en 2012, et ce, malgré les aveux de celui-ci ? Poulô  : Sincèrement je ne crois pas qu’ATT tentera de se maintenir. C’’est quelqu’un que je préfère prendre au mot. Il a dit lui-même qu’il ne le fera pas. Je préfère m’en tenir à  cela.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut