Économie › Industrie & Services

Bambadala : La nouvelle mine d’or à Sikasso

Medou Mining Corporation, puisque C’’est d’elle qu’il s’agit, appartient à  un jeune expatrié malien résidant aux USA d’Amérique et Gold Tang PLC, une société créée au Royaume Uni et cotée à  la bourse de Franck fort(Allemagne) qui vient de se lancer dans la production minière. Gold Tang PLC dispose d’un bureau à  Hong Kong. La société investit ainsi pour la première fois en Afrique avec comme première destination le Mali. Elle vient donc concurrencer au Mali d’autres grandes compagnies minières comme Rand gold, IAMGOLD, ANGLOGOLD Ashanti, entre autres. Selon Amadou Konaré, juriste consultant du nouveau groupe minier, «cette nouvelle société minière va procéder à  de gros investissements sur la mine d’or de Bambadala». Selon lui, les deux sociétés, à  savoir Medou Mining Corporation en joint venture avec Gold Tang PLC, vont procéder à  la levée des fonds miniers (Funds Raising) à  la bourse. l’investissement va se porter sur le site de Bambadala dans la région de Sikasso, un site de 123m2. Medou Mining Corporation, en joint venture avec Gold Tang PLC, prévoit, pour la première phase de cet ambitieux projet, une enveloppe financière de 15 millions d’euros, soit à  peu près 9,840 milliards de FCFA. Selon le consultant géologue du groupe minier, avec cette enveloppe financière consistante, cette phase de recherche peut même amener à  l’exploitation de l’or et à  l’achat des machines. Et de rappeler qu’en vertu du code minier malien, les autorisations qui sont attribuées aux compagnies minières, se basent sur l’ensemble des substances minérales premières et, ensuite, sur les métaux substances minières de groupe 2. C’’est dire que Medou Mining Corporation, en joint venture avec Gold Tang PLC, comptent exploiter à  fond tous les avantages que peuvent leur offrir cette zone qui a aujourd’hui une position stratégique au Mali. Cette partie sud du Mali regorge en effet d’or. Après les mines de Morila, Syama, Kalana et Kodièran, la nouvelle mine d’or de Bambadala viendra renforcer le taux et le rang des mines dans la région de Sikasso. Avec l’intervention de Medou Mining corporation, en joint venture avec Gold Tang PLC, on peut dire que C’’est la fin du calvaire pour les populations locales. Elle sonne, à  n’en pas douter, la fin de l’anarchie créée par les orpailleurs traditionnels. Cette nouvelle compagnie minière propose de se lancer dans le développement social. Ce sont en effet plus de 500 à  1000 emplois qui seront créés. Déjà , 300 emplois ont été créés dans sa phase de recherche. Medou Mining Corporation, en joint venture avec Gold Tang PLC, s’est aussi engagée à  investir dans la réhabilitation de l’environnement, la construction d’écoles et des centres de santés de référence ainsi que des routes. Toutes choses qui auront un impact direct sur le quotidien des populations. Cette nouvelle mine de Bambadala qui sera exploitée à  partir de fin octobre 2011 par Medou Mining corporation, en joint venture avec Gold Tang PLC, une société cotée en bourse, va renforcer la position du Mali dans l’exploitation d’or. Selon les anciennes données existantes dans cette zone, les estimations vont à  3 millions d’once par an.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut