Politique › Politique Nationale

Administration : La méthode Kalapo dérange

Le président de la république, Amadou Toumani Touré et le premier ministre, Mme Cissé Mariam Kaà¯dama Sidibé ont-ils bien fait de confier le ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille au Dr Konaré Mariam Kalapo ?. Sitôt nommée, la ministre de la promotion de la femme ferait aujourd’hui preuve d’une arrogance avec ses subalternes. De sources concordantes, il revient que les réunions de cabinets se sont transformées en véritable passages à  savon, d’honnêtes fonctionnaires qui veulent juste s’atteler à  leur tâche. Mme Konaré Mariam Kalapo aurait même réussi à  transformer l’ambiance conviviale qui prévalait dans les couloirs du ministère en climat délétère. Au ministère de la promotion de la femme, règnent désormais la suspicion, la méfiance et le doute… Mme Konaré tient à  avoir l’œil sur tout dossier qui passe par son département. Normal. Mais selon l’un de ses collaborateurs, la ministre s’est accaparée des prérogatives de ses subalternes. «Â Mme le ministre est au début et à  la fin de toute action. Cette dame n’a aucune notion de la gestion des affaires publiques  », a-t-il souligné. La méthode Kalapo l’Administration classique qui travaille indépendamment des changements politiques n’est plus une réalité au Ministère de la Femme. Aujourd’hui, les dossiers seraient entassés sur son bureau. Et cela depuis plusieurs semaines. Les simples ordres de missions ou demandes de congés attendent sur son bureau. Gare à  celui qui ose signer un ordre de mission ou une demande de congés. Pis, Dr Konaré laisserait dormir ces dossiers sans traitement. Depuis quand un ministre de la République s’occupe de dossiers administratifs ?, s’interroge un employé. Signature de congés annuels, de simples décisions ou de chèques ? Quelles sont donc les tâches des services compétents : Secrétariat général et Direction du Matériel et des Finances ? Ces deux services voient leurs rôles volés sans pouvoir broncher de peur d’être l’objet des remontrances de leur ministre. Selon d’autres, le Dr Konaré adresserait à  peine la parole à  certains collaborateurs. Dans les conditions normales, un Directeur du Matériel et des Finances qui est en fait, un comptable public (prolongement du ministre des finances dans les départements) n’a aucun ordre à  prendre auprès d’un ministre quand il s’agit de signer des documents relevant de sa compétence. A croire qu’au ministère de la femme, le monde est à  l’envers ! Souvent, on a l’impression qu’elle n’est pas membre d’un gouvernement de mission qui sera jugé à  l’heure du bilan, estime un autre … Pour protester contre les états d’humeur de la nouvelle patronne, deux agents de la direction des finances et du matériel dont la compétence ont préféré démissionner. Consciencieusement, ils se sentaient incapables de travailler dans une telle ambiance. Qu’attend le Président ATT pour prendre ses responsabilités ? Il faut dire que les femmes du Mali ont besoin d’autres choses que de contradictions et de mesquineries dans un département ministériel. Aujourd’hui, il est à  craindre que les acquis obtenus au prix du combat de plusieurs décennies mené par les braves femmes du Mali, ne soient gâchés. Et dans la guerre larvée entre les deux tendances de la CAFO, la coordination des associations et ONG féminines du Mali, Mme Konaré a déjà  choisi son camp en prenant faits et causes pour Mme Oulématou SOW contre Oumou Touré sa rivale. Au lieu de jouer à  l’apaisement, Mme La ministre jetterait de l’huile sur le feu… Affaire à  suivre…

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut