Idées › Éditos

A qui profite les logements sociaux au Mali ?

Le projet de construction des 1.492 nouveaux logements sociaux intervient quelques jours après la remise officielle des clés par le chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré, des 127 logements sociaux de la Société coopérative d’habitat de l’Armée de l’Air à  Sotuba. Au cours de ces neuf ans de présidence, ATT a procédé à  l’exécution de plusieurs programmes de logements. Et ces programmes constituent l’une des meilleures initiatives de la présidence ATT. Il a permis à  de nombreux Maliens d’espérer avoir un chez-soi. Au Mali, comme dans la plupart d’autres Etats, accéder à  un logement décent est le rêve de chacun surtout dans les centres urbains o๠beaucoup de personnes subissent les affres de la location. Mais le constat n’est point reluisant, et la désillusion est manifeste pour les populations les moins nanties du pays qui ne comprennent rien aux critères d’éligibilité. Le plus choquant est le nombre élevé de jeunes filles célibataires bénéficiaires de maisons censées abritées des familles pauvres. D’autres sont des cousins du ministre, la cousine à  Première dame, militant du PDES, etc. Les riches se sont encore accaparés de cette opération sous le regard impuissant des plus démunis qui y nourrissaient beaucoup d’espoir. Il suffit de faire le tour des logements « ATTbougou » pour s’en rendre compte. Une fois les clés reçues, ces personnes ont transformé les maisons en de coquettes villas, violant du coup les termes contenus dans le cahier de charge. Ce qui frappe d’emblée, ce sont ces luxueuses voitures stationnées devant ces maisons truffées d’antennes paraboliques. Ce sont donc elles, les personnes défavorisées du pays ? Logements pour riches ! Il n’est un secret pour personne que le programme des logements sociaux n’a rien de social. Les maisons sont occupées par des hauts cadres de l’Etat (civils et militaires), les opérateurs économiques, les entrepreneurs qui sont eux mêmes déjà  propriétaires de lots à  usage d’habitation, malgré leur déclaration sur l’honneur…en un mot, ceux qui détiennent le pouvoir et l’argent. En cela, le programme de logements sociaux ne serait pas si différent de celui de la SEMA ou de l’ACI. Le drame est que C’’est ça encore le Mali ! Des personnes sans vergogne, ne craignant ni Dieu, ni la loi des hommes, détournent ce programme destiné aux pauvres en leur faveur. Pour les futures tranches, précisément pour la construction des nouveaux 1.492 nouveaux logements, ATT a le devoir de renouveler entièrement la commission d’attribution des logements sociaux. Le contraire ferait perdre son sens à  cette «Â belle initiative du PDES » qui a tant fait rêver les pauvres.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut