Société › Actualités Société

Forum Solidarité pour l’eau : Place aux actions concrètes !

Les rideaux sont tombés sur les travaux du forum solidarité pour l’eau hier mardi. Pendant deux jours( du 17 au 18 octobre) , le centre international des conférences de Bamako a abrité le forum solidarité pour l’eau. Après concertations entre experts, partenaires et autorité du basin du fleuve Niger, d’importantes recommandations ont été formulées. La cérémonie d’ouverture de ce forum a été marquée par la présence des présidents, Amadou Toumani Touré du Mali, Idriss Déby Itno du Tchad, Blaise Compaoré du Burkina Faso, Mamadou Issoufou du Niger. On notait également la présence de Loà¯c Fauchon, président du conseil mondial de l’eau, Michel Camdessus, ancien directeur du fonds monétaire international, messager du président Jacques Chirac, initiateur du forum. Ce forum de Bamako a offert une grande opportunité aux pays du bassin du fleuve Niger et leurs partenaires de se concerter et d’examiner de manière exhaustive les questions cruciales qui se posent en matière de ressources en eau et de proposer des idées novatrices pour des actions dans le futur. Les experts recommandent entre autres l’amélioration en urgence du réseau de mesure, le développement des modèles qui prennent en compte la notion de «Â territoire hydrologique » (approche multidisciplinaire), le développement de l’assainissement pour préserver l’écosystème et les ressources, la protection des ouvrages d’eau, des animaux et des eaux de ruissellement par la construction de margelles, la réhabilitation et l’adaptation des nombreux ouvrages d’assainissement insuffisants ou mal conçus (étanchéité des ouvrages hydrauliques souterrains, capacité des fosses sur-utilisées, couverture amovibles des canaux et fossés d’évacuation des eaux pluviales) etc. La déclaration de Bamako Dans la déclaration issue du forum, les experts ont lancé un appel solennel aux Etats de l’Autorité du bassin du Niger (ABN) à  ratifier la convention de 1997 et encouragent le secrétaire exécutif de l’ABN à  poursuivre son engagement en faveur d’une gestion durable et concertée des ressources en eau du fleuve. Le ministre de l’énergie et de l’eau, Habib Ouane dans son discours de clôture, a réitéré ses remerciements à  la fondation Chirac et aux partenaires qui ont permis, grâce à  leur appui technique et financier, la tenue de ce forum. A l’en croire, le gouvernement du Mali ne ménagera aucun effort pour soutenir et accompagner toutes les recommandations issues du forum.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut