Société › Actualités Société

L’USAID : 50 ans au service des maliens

Créée en Novembre 1961 de la volonté du président John Kennedy, l’USAID a 50 ans aujourd’hui. Au Mali, beaucoup de realisations et des progrès enrégistres sont visibles et surtout dans les domaines de la santé, de l’éducation primaire, du développement rural, de l’agriculture, de l’élevage, de la décentralisation. Mme Rebecca Black, directrice de l’USAID, a saisi l’occasion pour annoncer que l’USAID, à  travers le monde, est aujourd’hui engagée dans un ambitieux programme de réformes pour aboutir à  de nouvelles formes de collaboration. Selon elle, ces réformes vont privilégier une plus grande utilisation et le renforcement au Mali des institutions gouvernementales, des ONG locales et du secteur privé. Le chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis au Mali, Peter H. Barlerin, a, lui aussi, mis l’accent sur l’intervention de son pays dans le développement socio-économique au Mali. « En 2061, nous comptons célébrer 50 années de plus de partenariat étroit et fructueux entre nos deux pays. Cette fois ci, il s’agira de 50 ans d’amitié et non de collaboration dans le cadre de l’aide ». Financements bilatéraux La directrice de l’USAID, Mme Rebecca Black, et le ministre de l’Industrie, des Investissements et du Commerce, Mme Sangaré Niamoto Ba ont apposé leurs signature sur les documents de ces accords. Pour la directrice de l’USAID, la signature de ces accords d’un montant de 43 milliards, marque le début d’une nouvelle décennie de partenariat au cours de laquelle, l’accent sera mis sur « le renforcement des institutions maliennes et des capacités des Maliens, afin que bientôt, le Mali n’ait plus besoin de l’aide internationale ». Poursuivant son intervention, Mme Rebecca Black a rappelé que l’Agence présente au Mali depuis un demi-siècle, a investi environ 900 milliards de Fcfa en faveur du développement. «Le Mali a été pour nous un partenaire exemplaire qui a obtenu de bons résultats. Cela lui a valu d’être désigné comme pays prioritaire pour plusieurs initiatives présidentielles des Etats-Unis ». La ministre de l’Industrie a salué pour sa part la signature de ces accords qui permettront au gouvernement de renforcer ses efforts dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la croissance économique, de la co-gouvernance et de la communication. Là -bas, ils ont recueilli beaucoup de témoignages sur les actions concrètes de l’USAID. Parmi lesquelles, on peut citer l’Institut d’économie rurale, le laboratoire central vétérinaire, le projet sur la santé de la reproduction etc…

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut