Politique › Politique Nationale

Sécurité : La stratégie de Bruxelles

Ce mardi 8 décembre 2011, Mme Ashton, Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité pour l’Union Européenne, a reçu MM. Maiga et Bazoum Ministres des affaires étrangères du Mali et du Niger, ainsi que M. Messahel, Ministre délégué aux Affaires Africaines de l’Algérie. Ils étaient accompagnés de l’Ambassadeur de la Mauritanie. En effet, les quatre pays dits « pays du champs » que sont, le Mali, la Mauritanie, le Niger et l’Algérie sont profondément affectés par la récente recrudescence des activités terroristes au Sahel. Il y a seulement 10 jours, cette situation s’est exacerbée par l’enlèvement de 5 nouveaux otages européens et l’Assassinat d’un ressortissant allemand. Dans un contexte marqué par les conséquences de la crise libyenne, et o๠de nouvelles menaces terroristes font jour au Nord du Nigeria, cette démarche commune de l’Algérie, du Mali, de la Mauritanie et du Niger s’inscrit, selon l’Union Européenne, dans la suite de la Conférence d’Alger visant à  promouvoir la coopération régionale dans le lutte contre le terrorisme au Sahel. « Cette démarche rencontre le plein soutien de l’Union européenne d’autant plus que seule la coopération régionale apportera la réponse nécessaire à  une menace qui ne connaà®t pas de frontières ». Notons que dans cette perspective, l’Union européenne a mis au point une Stratégie pour la Sécurité et le Développement au Sahel, d’ores et déjà  pleinement opérationnelle. Cette stratégie est dotée de 150 millions d’euros, et couvre en priorité la Mauritanie, le Mali et le Niger. Dans une approche se voulant globale, elle englobe l’action diplomatique, la sécurité, le développement et la prévention de la radicalisation. Le déplacement des 4 personnalités témoignent de la solidarité de L’union européenne avec les pays du Sahel affectés par la menace terroriste, et notre soutien continu à  la coopération régionale pour lutter contre cette menace. A savoir : Mme Ashton est une personnalité politique britannique, haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité‎ pour l’Union européenne à  compter du 1er décembre 2009 Les Ministres Maiga et Bazoum ont également rencontré les Commissaires Piebalgs (développement) et Georgieva (aide humanitaire) pour évoquer le risque de crise alimentaire au Sahel. Pour faire face à  cette crise, l’union européenne met sur pied une réponse qui devra répondre aux défis à  court terme d’aide alimentaire, mais également à  moyen et long terme de relance de la production agricole et de réduction de la vulnérabilité.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut