Politique › Politique Nationale

IBK à Ségou : « Le moment venu, je répondrai à votre appel !  »

La conférence régionale du Rassemblement pour le Mali (RPM) s’est tenue le dimanche 11 décembre à  Ségou (4ème région), dans une salle surchauffée, o๠étaient présents les partis membres de la coalition qui soutient Ibrahim Boubacar Keà¯ta (IBK) : MIRIA, UM-RDA, UMP, FAMA, mais également le CNID. La société civile n’était pas en reste, puisque les associations “Clubs des amis de Yacouba Traoré”, “IBK une chance à  saisir”, “Horonya”, et “Djiguiya 2007”, avaient aussi fait le déplacement. La délégation venue de Bamako a également noté la présence des représentants locaux du Haut Conseil Islamique (HCI) du Mali.   Le président du RPM, Ibrahim Boubacar Keà¯ta (IBK), a rejoint ses troupes dans la matinée, après une première étape dans le village de Sebougou, o๠les Imams et notables de la localité lui ont réservé un accueil chaleureux, suivi d’une prière. C’’est une foule déchainée, scandant le slogan « Takokelen », qui l’a rejoint à  l’entrée de Ségou, avant qu’il ne pénètre avec difficulté dans la salle de conférence pleine à  craquer, o๠se tenait l’événement. Visiblement déterminés et prêts à  en découdre, les jeunes, très nombreux dans la salle, dansaient sur les rythmes de coupé décalé et de « Tchèfarinshi », un rappeur bamakois entièrement dédié au chef des Tisserands. Après les discours des partis et associations, IBK, visiblement ému, a pris la parole pour remercier Ségou de son accueil, en prenant soin d’indiquer qu’il n’était pas encore en campagne. Dans son discours, il a évoqué certaines préoccupations des maliens : l’insécurité dans le Nord, qui selon lui n’est pas une fatalité, les risques de déficit alimentaire, qu’il faut palier dès maintenant, et le récent vote du code de la famille, qu’il a justifié par la nécessité d’assurer la stabilité et la cohésion sociale au Mali. Le leader du RPM a terminé son propos en indiquant clairement qu’il ne se déroberait pas face aux différents appels venus du pays profond et de l’extérieur. « Le moment venu, je répondrai à  votre appel ! ». Ses lieutenants indiquaient que le grand moment de l’investiture officielle devrait avoir lieu au début de l’année 2012, dans un grand stade bamakois. « Nous n’allons pas nous contenter d’une salle de cinéma ou du Palais de la culture, il nous faut de la place pour accueillir tout le peuple du Mali, qui soutient IBK », s’exclamait l’un d’eux. Rendez-vous est donc pris.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut