Politique › Politique Nationale

ADM : Tall prêche à Tombouctou

Le centre Amed Baba de Tombouctou a refusé du monde ce dimanche 18 décembre, et pour cause, à  la tête d’une imposante délégation, Madani Tall , le président de l’ADM, s’ y est rendu pour fêter le premier anniversaire du parti Avenir et développement du Mali, et témoigner sa solidarité aux populations du Nord, de Tombouctou encore sous le choc de l’enlèvement des 5 otages occidentaux . Mais avant de rallier Tombouctou, la délégation a été accueillie à  Douentza et Bambara Maoudé. Première étape à  Douentza et Bambara Maoudé A Douentza , la délégation a été accueillie par le maire de l’ADM à  Inadjatafane dans la commune du Gourma Rahrouss et Boubacary Cissé conseiller d’Ahiré, situé dans le cercle de Douentza . Une entrevue solennelle a eu lieu entre le président Madani Tall et ses militants venus de partout au Mali. Pour la circonstance M .Cissé a précisé que malgré le poids coutumier à  Douentza, le parti ADM est parvenu à  s’imposer dans la ville. Ce qui s’explique par la vision du parti mais aussi celle du président qui incarne le changement dans la continuité. Le président a ensuite reçu les éloges de la délégation de Kéniégué, de Kita et du Wassoulou pour sa politique de proximité. A Bambara Maoudé à  109 km de Tombouctou, la délégation a fait escale pour s’entretenir avec les responsables de l’ADM dans cet arrondissement. A Tombouctou, l’accueil a été grandiose avec une danse des chameaux, une parade de chevaux, la présence des jeunes vêtus aux couleurs du parti, les notables de la ville qui ont réservé un accueil chaleureux à  l’enfant de Bandiagara. Une fois dans la cité mystérieuse dimanche 18 décembre, le président du parti ADM? a respecté la tradition en rendant visite aux chefs traditionnels et administratifs de la cité des 333 saints. Mais avant, Madani Tall a aussi reçu les chefs de tribus et de fractionS du Nord. Parmi ceux-ci, on pouvait noter Kena Chena, chef de fraction de Bourem Illali, Ag Intafaye chef de fraction de Kellin Tifara dans la commune de Ber Yaya Amed par ailleurs, conseiller du cercle de Gossi, le chef du village de Arawane . Ses chefs de fractions ont expliqué que les enlèvements et les attaques du nord sont des actes de bandits armés et non de rebelles ou de revenants de la Libye. Madani Tall : Tombouctou est au début et la fin du Mali Rencontre au Centre Ahmed Baba : Le maire de Inadjatafane, Beydi Ould, a souhaité la bienvenue au public avant de céder le micro au secrétaire général du parti ADM, Boubacar Makanguilé. Pour lui, faire la politique est une question d’honneur. « Le premier anniversaire du parti ADM est placé sous le signe de la solidarité. Et l’Adm est venu témoigner sa solidarité à  la population de Tombouctou qui traverse une période difficile ». De son côté, Madani Tall s’est voulu solennel : « Le Mali commence par Tombouctou, partout dans le monde lorsqu’on demande o๠se trouve Bamako, personne n’est capable de répondre, mais lorsqu’on mentionne Tombouctou, tout le monde peut la situer. Ici, à  Tombouctou, nous sommes au C’œur du Mali. C’’est à  Tombouctou que le Mali commence, et C’’est à  Tombouctou que finit le Mali. Dans son unité et dans son union . Tombouctou ne doit pas connaitre l’insécurité, surtout avec les récents événement douloureux, mais on dit toujours que l’Etat a démontré sa faiblesse et on nous taxe de maillon faible dans la sous région, parce que les gens ne savent ce qui se passe. Ils ne savent ce qu’est la guerre entre frères d’un même peuple. Lorsqu’on a enlevé les deux français à  Hombori, une semaine après, d’autres ont été enlevés à  Tombouctou …». Tall a aussi cité des exemples d’ailleurs : deux sénégalais tués en plein C’œur de Florence en Italie. Trois personnes assassinées à  bout portant à  Bruxelles par un raciste. En France, la mort du préfet Claude Erignac, abattu froidement. Pour lui, ces actes de criminalités n’ont pas ébranlé l’autorité dans ces pays. «Â Quant, il y’a des problèmes de banditisme, on dramatise en disant que l’Etat est faible. C’’est pour cette raison que nous sommes venus témoigner notre solidarité aux populations du Nord ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut