Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

Le désert en fête à Tombouctou

Essakane, le festival au Désert est l’un des grands rendez-vous musical de Janvier au Nord du Mali. Pour rappel, les deux premières éditions se sont tenues à  Kidal (en plein désert) puis à  Essakane (une commune rurale dans le cercle de Goundam). Mais depuis 2010, le festival a été localisé à  Tombouctou. « Nous avons compris que choisir un lieu fixe pouvait être bénéfique pour le développement local de la région. », explique Many Ansar, le directeur du festival qui estimait auparavant que la localité d’Essakane était mieux indiquée pour l’évènement. Reste que c’est Tombouctou qui accueille désormais la manifestation à  cause d’une part de sa proximité avec l’aéroport (1h30 de distance). « Les gens viennent au festival et en profitent pour visiter les sites touristiques de Tombouctou », indique Manny. Et d’autre part, s’ajoutent des problèmes sécuritaires. Il précise : « avec les menaces, il fallait venir à  côté de Tombouctou ». Les maigres moyens des populations ont incité les organisateurs à  faire des économies pour elles. C’’est donc l’ensemble de ces raisons qui a favorisé le choix de Tombouctou. Essakane coûte que coûte Le Nord Mali face à  la menace sécuritaire aurait pu dissuader le directeur du festival de renoncer ou en tout cas de délocaliser son festival au désert ailleurs comme au début de l’aventure. En raison de l’enlèvement de touristes et le matraquage médiatique qui a contribué à  faire baisser le tourisme dans cette zone du Mali, Mais Many Ansar a cette année, bénéficié du soutien des minsitères pour que l’évènement soit un succès. Une importante délégation ministérielle y est attendue avec Madame le premier ministre. Et près de 3000 festivaliers pour cette grande fête de la musique en plein désert. Et malgré le froid qui s’annonce la nuit, cela ne devrait pas dissuader les aficionados de se trémousser ou s’alanguir au son de la Takamba, sous des airs tamasheqs et mandingues etc… Parmi les artistes attendus à  ce festival, Amy Koita, Bassékou Kouyaté, Afel Bocum, Tchalé Arby, Bintou garba, Kia Maouloun, Tinariwen, Habib Koité etc… Bon festival au Désert !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut