Société › Éducation

Bientôt un lycée à Dioro

En ce mois de janvier, le climat est peu clément dans cette partie de la région de Ségou. A Dioro, comme dans les localités de la zone sahélienne, le froid est glacial et l’harmattan est bien installé. Pourtant, malgré cette période peu propice au regroupement en plein air, les populations de Dioro sont massivement sorties ce jeudi 12 janvier pour accueillir le Premier ministre, Mme Cissé Mariam Kaà¯dama Sidibé. Pour les habitants, l’enjeu en valait vraiment la peine, car il s’agissait de la pose de la première pierre du nouveau lycée de la commune. La forte délégation témoignait de toute l’importance de la cérémonie. Car le chef du gouvernement était accompagné du chef du département de l’alphabétisation, des ministres délégués chargés de la décentralisation et du développement intégré de la zone Office du Niger, sans oublier les responsables du projet « Village du Millénaire ». Le lycée bienvenu l’arrondissement de Dioro compte aujourd’hui 11.394 élèves au premier cycle, 1.277 franchissent chaque année le seuil le second cycle. Malheureusement, l’absence d’établissement d’enseignement secondaire les pousse vers les grandes villes. Les difficultés liés à  l’acquisition d’un tuteur, l’influence du milieu urbain et très souvent les mauvaises conditions d’hébergement handicapent certains à  pouvoir maintenir leurs performances scolaires et aux pires des cas à  poursuivre les études. D’o๠l’avis du maire de Dioro et du président de l’Assemblée régionale de Ségou, que la construction de cet établissement d’enseignement secondaire est une initiative de bienvenue. Car, disent-ils, le future lycée permet l’amélioration du taux scolarisation et de maintien des élèves à  l’école, le renforcement du recrutement des enfants à  l’âge légal à  travers la mobilisation communautaire, l’amélioration de la qualité de l’enseignement, etc. Bref, la concrétisation du projet de construction du lycée du Dioro permettra de fournir un nombre important d’élèves qui pourront alimenter l’université de Ségou en gestation. Bel exemple de partenariat Bâti sur une superficie de plus d’un hectare, le nouveau de lycée de Dioro devra coûter plus de 500 millions de francs CFA. Pour le ministre délégué chargé auprès du Premier ministre, chargé du développement intégré de la zone Office du Niger, la symbolique est forte, et consacre à  la fois le témoignage d’un partenariat public-privé, mais aussi un bel exemple de coopération entre le Mali et ses partenaires américains. Saluant ce partenariat nord-sud, le ministre Abou Sow a loué les réalisations du projet « Village du Millénaire », notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, des infrastructures, etc. Le chef du gouvernement, qui a procédé à  la pose de la première pierre de l’établissement sous un tonnerre d’applaudissements, a explique toute « la volonté du Mali de redonner à  son école ses lettres de noblesse à  travers un enseignement de qualité ». Appelant les élèves à  plus d’assiduité, Mme Cissé Mariam Kaà¯dama Sidibé leur a rappelés leur rôle dans la construction du Mali de demain.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut