Société › Actualités Société

Axe Koulikoro – Nyamina: Un braqueur mis aux arrêts

l’axe Koulikoro – Nyamina commençait à  mériter le qualificatif que d’aucuns lui ont attribué, à  savoir, « l’axe du mal », tant les braquages, attaques à  mains armées et vols y sont légion. C’’est pourquoi la joie et le soulagement étaient des sentiments largement partagés à  l’annonce de l’arrestation par la BT de Koulikoro de Seyba Coulibaly. Celui là  même qui, au su de tous, braquait les passants et les dépossédait de leurs biens. Le malfrat opérait-il pour le compte d’un gang ? En tout cas, l’enquête ouverte par l’Adj chef Oumar Sidibé ne l’a pas encore prouvé. Un vélo comme appât Le braqueur qui avait l’habitude de tendre des embuscades à  ses victimes a été mal inspiré le samedi 14 janvier. A l’aide d’un vélo volé, il a tenté de jouer son mauvais tour à  un forain peul du nom de Alpha Diallo. Perché sur une moto « Djakarta » en compagnie de son fils, Alpha, à  la vue du vélo visiblement abandonné sur l’artère principale, n’a eu d’autre alternative que de s’arrêter et voir si son propriétaire était en difficultés. Soudain, le propriétaire du vélo, pardon, le malfrat surgit des buissons pour braquer sa « proie » en lui intimant l’ordre de lui remettre tous les biens qu’il avait sur lui. s’en suit un accrochage, pendant lequel, malheureusement pour le voleur, la victime prend le dessus. Face à  la ténacité et au refus d’obtempérer de Diallo, Seyba n’a d’autre solution que d’abandonner et de s’enfuir dans la ville Nyamina. Alerté au plus vite de l’affaire, le commandant de brigade de Koulikoro, l’adjudant-chef Oumar Sidibé, a immédiatement dépêché ses hommes sur le terrain à  Nyamina afin de traquer le délinquant et mettre fin à  sa cavale. Ceux-ci bénéficieront sans doute du soutien de la population de Nyamina au sein de laquelle les victimes de Seyba Coulibaly ne se comptaient sur les doigts d’une seule main. De recoupage en recoupage, les gendarmes réussiront à  appréhender le malfrat. Une fois arrêté, en possession de son « arsenal de guerre », à  savoir, fusil, hache…, le voleur a tenté de s’en sortir en essayant de se faire passer pour fou. Les éléments de la BT de Koulikoro ne se sont pas laisser berner et ont tôt fait de l’accompagner à  la brigade d’o๠il devra être incessamment transféré à  la Maison centrale de Koulikoro. Selon nos informations ce malfrat se serait enfuit de la Côte d’Ivoire à  la suite des évènements de post électoraux. En tout cas, son point de chute (à  Koulikoro), n’est nullement fortuit puisque la zone semble laissée à  elle-même au vu de l’absence criarde de postes et d’agents de sécurité.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut