Sport › Football

Mali-Guinée :  » C’est bon pour le moral « 

Comme en 2004 quand il arborait le brassard de l’équipe guinéenne, Aboubacar Titi Camara (ministre des Sports du président Alpha Condé) a assisté impuissant à  la défaite de son pays face au Aigles du Mali. La solidarité et la complémentarité dans le jeu malien ont fini par payer (1-0) face à  des guinéens déterminés à  prendre le dessus. La Guinée a dominé les débats mais C’’est le Mali qui l’a emporté au finish. Pour une fois, les Aigles ont plié mais n’ont pas cédé sous les missiles de Pascal Feindouno et de ses coéquipiers. Dès l’entame de la partie et pendant toute la première période, les initiatives offensives sont maliennes avec Cheick Tidiane Diabaté et Modibo Maà¯ga qui se lancent à  l’assaut du bastion défensif guinéen. Le Syli National réagit par deux fois par Habib Baldé et Ismaà«l Bangoura. Ce dernier oblige d’ailleurs le portier des Aigles, Soumbeyla Diakité, à  sortir le grand jeu (18e). A partir de la 20e minute, le match s’emballe. Les Guinéens manquent l’ouverture du score à  la 28e. Les Maliens réagissent. Modibo Maà¯ga déborde et centre dans une forêt de jambes. A la réception, Bakaye Traoré envoie un tir à  écorner un bœuf. Le portier guinéen Yattara n’y voit que du feu. C’’est l’ouverture du score (30e). Les joueurs rentrent au vestiaire sur cette courte avance. De retour sur la pelouse, les poulains d’Alain Giresse subissent les offensives guinéennes. Soumbeyla Diakité, sauve les meubles à  plusieurs reprises. Au milieu de terrain, le trio Seydou Kéita-Bakaye Traoré- Samba Diakité conserve tant bien que mal le ballon et pousse les Guinéens à  la faute. Force est de reconnaà®tre que les Guinéens méritaient au moins le match nul tant ils ont balloté les Aigles en seconde période. l’équipe du Mali, en refondation, se devra de resserrer ses rangs pour affronter très prochainement le Ghana et le Botswana.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut