Société › Actualités Société

« Quel Etat pour l’Afrique au 21ème siècle? « 

La 12ème édition du Forum de Bamako s’est ouverte aujourd’hui à  l’hôtel Radisson sous la présidence du Premier ministre Cissé Mariam Kaà¯dama Sidibé. Deux discours ont marqué les temps forts de la cérémonie à  laquelle on notait la présence de ministres et d’anciens ministres, de diplomates, mais aussi et surtout de nombreux universitaires et représentants de la société civile. Le destin de l’Afrique, selon Mariam Kaidama Sidibé, premier ministre, n’est écrit dans aucun livre et aucun pays ne détient la clé de la réussite dans un monde secoué de crises dont les remèdes provoquent aussitôt d’autres crises plus pernicieuses. Il convient donc de redonner sa place au questionnement, à  la recherche de la performance pour mettre en exergue les atouts d’un continent africain appelé à  jouer les premiers rôles dans le concert des nations. Après les questionnements sur la gouvernance, l’Afrique après 50 ans d’indépendance, le défi alimentaire, l’entreprise et les entrepreneurs, il devenait urgent de s’interroger sur l’Etat que nous voulons bâtir pour l’Afrique du 21ème, sur la refondation politique, économique et citoyenne que le changement va demander. Pour Modibo Sidibé, le nouveau siècle sera selon toutes les prévisions celui de l’Afrique, à  condition que le continent s’en donne les moyens. Qu’il puise dans son énorme potentiel les ressources nécessaires pour assurer son essor dans un environnement international o๠les marchés malades ont dû s’agripper aux Etats pour se relever. l’actualité brulante du septentrion malien a donné l’occasion au président de Forum de demander aux experts présents de réfléchir aussi sur l’environnement sécuritaire dans lequel nos Etats sont appelés à  évoluer, sur les enjeux et les stratégies à  mettre en place pour contrer la menace terroriste. Avant de déclarer les travaux ouverts, le Premier ministre a invité les uns et les autres à  faire preuve de pertinence dans les propositions attendues par le gouvernement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut