Société › Actualités Société

Baaba Maal, chanteur engagé contre la faim

«Ce qui se passe dans cette partie de l’Afrique me tient à  C’œur. Les gens souffrent, surtout les enfants. l’ampleur de la crise est telle que je vais hausser la voix pour que le monde réagisse… Je ne saurais rester sans rien faire ». C’’est ce qu’a déclaré le chanteur sénégalais Baaba Maal, après avoir visité, ce 20 février, des communautés mauritaniennes, les plus touchées par la crise qui frappe actuellement le Sahel. Le manque de pluie, de mauvaises récoltes, le manque de pâturages et l’augmentation du prix des denrées alimentaires en sont les raisons de la crise. Baaba Maal qui a rencontré les populations dans le sud du pays, et non loin de Podor (au Sénégal) son village natal, a constaté que « quelques familles n’ont presque rien à  manger, et je m’inquiète de ce qui va leur arriver dans les prochains mois et jusqu’au moment des premières récoltes. » Le chanteur sénégalais, de renommée internationale et reconnu pour son engagement dans le développement de l’Afrique, lance un appel à  la communauté internationale pour une action immédiate: « Nous ne pouvons rester sans rien faire en regardant nos frères et nos sœurs mauritaniens être victimes d’une telle crise. J’ai pu constater que des solutions adéquates sont déjà  en train de se mettre en place. Il faut les appuyer et les renforcer » dit-il. « J’ai rencontré Hamila, mère de 5 enfants, qui venait d’acheter un sac de riz grâce à  l’argent transféré par Oxfam. Cet argent va lui permettre de nourrir sa famille pendant les prochaines semaines. Signalons qu’en décembre dernier, Oxfam et ses partenaires ont déclenché une intervention humanitaire dans le sud de la Mauritanie afin de venir en aide à  30 000 personnes et planifient d’élargir l’intervention pour éviter une crise majeure. En coordination avec le plan d’urgence mis en place par le Gouvernement, l’organisation met en place des transferts d’argent pour permettre aux populations de protéger leurs moyens de subsistance. Des actions visant à  améliorer l’accès à  l’eau potable sont aussi en cours et afin d’éviter la propagation de maladies hydriques qui peuvent être à  l’origine de malnutrition.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut