Société › Actualités Société

Couples, communions ensemble !

La journée de Communion au sein des couples revêt cette année la forme d’une journée nationale radiophonique d’information et de sensibilisation à  travers une synchronisation d’une quinzaine de radios émettant en modulation de fréquence dans le District de Bamako et dans certaines capitales régionales. Cette année le thème retenu est : «Â Le Mariage, la Famille et la Vie » Le 06 mars 2010, la Présidente fondatrice du Musée de la Femme Muso Kunda, Madame Adame BA KONARà‰ avait lancé, à  la fin de la journée de réflexion à  l’occasion de la journée internationale de la Femme, tenue au Centre international de Conférences de Bamako sur le thème «Â les valeurs culturelles féminines maliennes », l’idée de célébrer une journée dédiée à  la communion au sein des couples. Revisiter les valeurs traditionnelles du couple malien Dans ce discours, elle avait insisté sur la nécessité de revisiter les valeurs fondamentales qui ont assuré la cohésion de notre société pour en tirer le maximum d’enseignements et de profits : ce sont, entre autres, la tolérance, l’humilité, la sagesse, le sens de l’hospitalité, de l’entraide, de la solidarité et du partage. Cette culture, pour Madame Adame BA KONARà‰, doit être soumise à  l’aune des enjeux actuels, tant il est vrai que toute valeur se négocie perpétuellement en fonction des préoccupations de chaque génération d’hommes et de femmes et qu’elle n’est jamais statique. « La famille est la cellule de base de la société. Défendons-là  et résistons aux chants de sirène de ceux qui la flétrissent au nom de l’évolution » avait –elle lancé. Partant du constat sur la déliquescence des couples, sur la perte de nos valeurs l’idée de célébrer le couple apparaà®t comme une nécessité. Par couple l’initiatrice du projet veut parler d’une association homme/femme, unis pour fonder un foyer dans lequel on souhaite que naissent des enfants qu’on entend élever dans la paix, la concorde et l’harmonie. Concrètement, l’idée de la Présidente du Musée de la Femme était de faire de la journée du 06 mars – prélude de la journée du 08 mars, instituée journée internationale de la femme – une journée festive o๠tous les couples décideraient d’enterrer la hache de guerre, et décideraient d’entrer en communion, en formulant des vœux réciproques de paix et d’entente, comme on en fait lors des fêtes religieuses, Ramadan, Tabaski, Noà«l ou Nouvel An.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut