Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

A Sélingué, un festival est né…

Organiser un festival, C’’est mobiliser des énergies et des talents pour promouvoir un lieu, une identité culturelle, un patrimoine historique, ou folklorique. Ici, point de folklore mais de la musique, de la mode, des visites touristiques, des découvertes artistiques, le temps d’un week-end… Connue pour recevoir les bamakois en villégiature, la ville de Sélingué s’est véritablement transformée à  l’occasion de l’ouverture du festival Urban Music and Mode, initié par l’association Mali Art Promotion et sous la houlette de son directeur artistique, Amkoullel, rappeur et artiste hors pair. «Â  Le but de ce festival, qui s’adresse surtou aux jeunes, C’’est de dynamiser la zone de Sélingué et d’en faire le moteur d’un développement local, culturel et touristique, une référence parmi les grands évènements culturels de ce pays… » Urban musiC’… Pari réussi ? Sur la grande scène du Port de pêche de carrière qui accueilli près de 3000 festivaliers vendredi 2 mars au soir, la musique et la mode ont été célébrés dignement. Pour Hamane Niang, ministre de la culture, l’évènement a toute sa place dans la paysage culturel des festivals du Mali. A l’instar du festival sur le Niger de Ségou, ou d’Essakane à  Tomboutou, Urban Music and Mode a toutes les potentialités pour devenir un grand rendez-vous culturel au Mali. Urbain, oui, pour une identité à  la fois jeune mais ancrée dans la tradition malienne. Urbain pour mettre au diapason des jeunes talents comme les danseurs Dog Men G, la souple Gafoukis, qui se sont produits vendredi soir, sur la grande scène. De l’humour avec le talent incomparable de l’artiste Paracétamol pour nous faire plier l’estomac en deux. Mention à  cet artiste du rire. Avec Mylmo, rappeur montant de la génération Rnb, UMM a séduit les amateurs de beats et de messages rythmés. Après la prestation de Fousseini Fakoly Doumbia et celle de Batoma Kouyaté, des artistes locaux, Sélingué a fait tous les voyages sensoriels et revisité des répertoires variés et traditionnels pour les plus roots. Tête d’affiche, la diva Oumou Sangaré coiffera le podium de Sélingué avec générosité. La diva du Wassoulou était tout simplement chez elle ! … and Mode Les défilés de mode ont donné une touche glamour à  l’évènement avec les créations de Natasha Ida du Bénin et celles de Mariah Bocoum du Mali, le deuxième soir. Le wax retravaillé, l’élégance sacrée du bogolan associé à  la soie ont ravi les fashionistas de même que la collection sexy et colorée de la gambienne Ndèye Fatou Cessay, aura donné le ton à  la grande soirée du Samedi soir. Soirée animée avec brio par les géniaux BK et Abba de Génération 21… Les Bamakois ont défilé à  Sélingué. Exit les virées nocturnes, il n’y en avait que pour l’homme en blanc et sa voix d’or. Croyez le ou non, Salif Keita, athlétique, ne voulait plus descendre de scène. Il aura fallu la maestria du Buddha Cheikh Tidiane Seck, accompagné gracieusement d’Oumou Sangaré et de l’américain Will Calhoun à  la basse pour raisonner notre Soundjata National, tant la fête fut endiablée. Vamos à  la playa… En journée, repos et farniente, hip-hop live et baignade sur le site B. Ou Djidashow, une plage aménagée pour recevoir les festivaliers de 10h à  18h. Grillades, visites du barrage de Sélingué ou ballades en pirogues, le choix était tout fait. «Â Pour une première édition, C’’est une réussite et nous encourageons Amkoullel et toute son équipe pour la suite. Parce qu’il est rare de voir un festival débuter et réunir de telles têtes d’affiches! », commentera une festivalière, un pied dans la sable, l’autre sans l’eau… Urban Music and Mode, C’’est avant tout un concentré d’énergies et de talents à  l‘état pur, une manifestation, qui savamment orchestrée et programmée, deviendra une référence au Mali et un tremplin économique et culturel pour la commune de Baya. Vous le saviez, un festival est né à  sélingué !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut