Société › Actualités Société

BOA soutient les populations du nord Mali

Cet appui du reste symbolique à  fait l’objet d’une cérémonie organisé ce jeudi dans les locaux de la Banque of Africa (BOA). En effet, depuis le 17 janvier 2012, le Mali est confronté à  une situation de conflit armé dans la partie nord de son territoire. «Â Des dizaines de milliers de nos compatriotes surtout des femmes, des enfant et des personnes âgées fuient les zones de combat pour tenter de sauver leur vie, en abandonnant tout ce qui avait constitué leur existence jusqu’alors ». indique Ramatoulaye Derreumaux, présidente de la Fondation BOA, avant d’ajouter que cet exode massif vers des zones supposées plus sûres, engendre des difficultés d’hébergement dans les camps, l’approvisionnement en eau potable et en nourriture, la mise à  disposition de sanitaires, des médicaments, des risques d’épidémie….. Appui financier l’institution bancaire a remis un chèque de 25 Millions de F CFA à  la Croix Rouge malienne afin d’aider celle-ci à  accomplir sa vocation humanitaire. «Â Nous savons que ce don de la Fondation n’a qu’un caractère financier et qu’il ne peut effacer les douleurs humaines de ceux qui subissent la crise. Mais qu’elle trouve dans notre action le signe qu’ils ne sont pas oubliés », a dit la Présidente de la Fondation BOA. Visiblement ému, le Président de la Croix Rouge malienne, Abdrahamane Cissé a témoigné : «Â Nous ne ménagerons aucun effort pour accomplir notre mandat humanitaire ». Ce geste de la BOA, faut-il le signaler, vient renforcer les actions déjà  entreprises par de nombreuses structures à  l’endroit des populations déplacées du nord. Il faut citer le Fonds de solidarité national (FSN) et l’Ambassade de France au Mali qui ont successivement fait des dons, aidant la croix rouge malienne dans sa tache. En outre, dans le but d’appuyer la Croix Rouge dans son œuvre humanitaire, plusieurs organisations, telles que le Club de bienfaisance des épouses d’ambassadeurs, envisagent d’agir dans les prochains jours.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut