Culture › Musique

Festival de Kayes sur le fleuve Sénégal : Une première…

Du 30 mars au 1er Avril 2012 la cité des rails ouvrira ses portes au monde entier. En effet, la première région administrative réserve pour la première fois un festival sur le fleuve. Pour qui connaà®t Kayes, elle est limitée au Nord par la Mauritanie, au Sud par la Guinée, à  l’Ouest par le Sénégal et à  l’Est par la région de Koulikoro. Organisé par l’association Mouvement pour le développement et l’éveil de conscience des jeunes de Kayes avec l’appui technique de Korè Production, initiateur du festival sur le Niger, ce festival se veut un cadre de promotion de la culture et de l’art dans la région de Kayes. Pour cette première édition, les organiseurs entendent mettre en valeur les sites touristiques de la région tels que les chutes de felou et de Gouina, les forts de Médine et de Koniakary entre autres… Ce sera aussi l’occasion pour les populations de la région composées de Khassonkés, Soninkés, Malinkés ; peulhs, Maures et Bambara d’offrir ses connaissances et hospitalités aux milliers de visiteurs attendus. Au delà  des sites touristiques, le festival de Kayes sur le fleuve ouvrira des forums sur différents thèmes dont «Â Identité culturelle et Immigration ». Il y aura des concerts géants animés par des sommités de la musique. Il s’agit de Alioune Mbaye N’Der du Sénégal, Salif Keita, Boubacar Traoré dit Kar Kar, Habib Koité pour ne citer que ceux là . Les plus jeunes n’ont pas été omis car la musique urbaine sera exprimée par les battles, jam sessions, slam et hip hop atrs… Les hommes de culture misent sur le succès de ce festival à  travers la présence de Korè Production qui apportera toute son expertise pour que le coup d’essai soit un coup de maà®tre. La ville de Kayes regorge d’infrastructures d’hébergement pour une telle rencontre. Elle n’aura pas de soucis à  accueillir les 10 000 festivaliers attendus pour 72 heures d’activités. On peut déjà  estimer un apport économique considérable au niveau local. Ce festival renforcera aussi le brassage entre les différentes cultures des pays voisins. Il sera l’occasion pour les occidentaux déconseillés de séjourner dans le nord de découvrir cette partie stable du Mali.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut