Société › Actualités Société

Reprise morose dans l’administration malienne

Dans la cité administrative o๠sont réunis la plupart des ministères, les employés ont découvert leurs bureaux vidés de leur matériels informatique. Les armoires, les tables, les imprimantes ont disparu. Des papiers recouvrent le sol, à  côté d’éclatss de verre des vitres cassés. « Je ne sais même pas o๠se trouvent mes dossiers » Dans la cour de la cité , le découragement se lit sur les visages. Dans la salle d’attente du ministère de la Promotion de la Femme et de l’Enfant, les femmes se sont regroupées pour discuter du coup d’Etat. Dans les bureaux d’autres sont couchées sur des pagnes dans pour une sieste matinale.« Tout mon bureau a été saccagé, je ne sais même pas ou se trouvent mes dossiers éparpillés partout », fustige un conseiller du ministère du Logement. Au service adminitratif et financier, une femme témoigne : « J’ai peur de rentrer tôt à  la maison car il est possible que les militaires viennent contrôler que les employés ont effectivement repris le travail.» Quelques Mercedes et 4X4 aux vitres brisées sont toujours garées sur les parkings. Devant les banques des files d’attente se se sont formés. Chacun veut retirer de l’argent. A l’hôpital Gabriel Touré, tout le personnel est de retour. Les médecins sont débordés. « Nous étions pressés que le service reprenne, commente une patiente devant le bureau du néphrologue. J’ai ma radio depuis le mercredi je ne parvenais pas à  la faire analyser » . Une ambulance militaire arrive en trombe. Un jeune militaire en sort en boitant. Il a été blessé lors du coup d’Etat.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut