Politique › Politique Nationale

Madani Tall : « S’unir derrière Dioncounda Traoré »

Il est midi ce mercredi 21 mars lorsque des rumeurs de mutinerie à  Kati parviennent jusqu’au domicile de Madani Tall. Accompagné de deux journalistes, le président du parti Avenir et Développement du Mali (ADM) décide de monter au palais présidentiel, sur la colline de Koulouba. Il n’en redescendra qu’en fin de soirée, après les combats. « Pluies de balles » « C’’était un moment très émouvant pour la famille ADM de constater que son mentor avait échappé aux pluies de balles des mutins », a commenté tragiquement le secrétaire général Boubacar Makanguilé au cours d’une conférence de presse le 5 avril. Pour Madani Tall, dont le parti est membre du Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (FU, «le capitaine Sanogo semble être quelqu’un de raisonnable mais il faut qu’il retourne dans les casernes avec ses camarades pour remettre le pouvoir aux civils.» S’unir derrière Dioncounda Traoré Partisan d’un retour à  l’ordre constitutionnel Madani Tall cite la Constitution selon laquelle « le coup d’Etat est un crime imprescriptible contre le peuple malien ». Il invite à  « s’unir derrière Dioncounda Traoré », le président de l’Assemblée nationale. « En cas de vacance du pouvoir, le président de l’assemblée nationale assure l’intérim et organise les élections dans un délais de 45 jours » stipule la Constitution. Madani Tall se dit par ailleurs favorable à  l’intervention de la CEDEAO, selon lui indispensable pour reconquérir les trois régions du Mali tombées aux mains des rebelles. Le maintien au pouvoir de la junte a logiquement conduit à  des sanctions de l’organisation régionale, estime-t-il, en pressant les militaires de libérer les détenus politiques.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut