Idées › Éditos

Agression de Dioncounda Traoré: ce qu’en pensent les Bamakois

«C’’est une malédiction pour le pays de porter la main sur le président de la république. Le Président C’’est la première institution de la République. Ces agresseurs sont des ignares qui ne savent même pas qu’est ce que l’Etat. Le ministre de l’intérieur doit démissionner. Les instigateurs doivent être traduits en justice » déclare, outré, Moussa Koné un expert comptable rencontré à  l’ACI 2000. « Frapper le Président, c’est comme bruler le drapeau « C’’est honteux d’apprendre cette agression de Dioncounda Traoré Président de la république du MALI. Moi, je pense que Dioncounda représente la constitution malienne. Frapper Dioncounda C’’est comme bruler le drapeau malien le symbole de l’Etat. Avec cette situation d’insécurité dont le premier responsable a été victime, lynché par les badauds sans l’intervention de la force l’ordre, le spectre d’une guerre civile qui plane sur le Mali » ajoute son voisin, jeune juriste stagiaire. « Le ministre de la sécurité intérieur doit démissionner pour son irresponsabilité dans l’agression du président de la République. Qui peut imaginer dans un pays de droit qu’une poignée d’individus s’en prenne au président de la République sans la résistance de la force de Sécurité. Cela signifie une complicité des gens qui sont chargés d’assurer la sécurité de l’homme » affirme quant à  lui Broulaye Kouyaté économiste d’une entreprise en commune de Bamako. Habib Traoré , un entrepreneur, pense que l’année 2012 est une année de malheur pour le Mali« Le Mali est devenu une terre maudite, cette année 2012, on a assisté à  la division du territoire malien, le coup d’Etat militaire, l’affrontement entre les bérets rouges et les verts et même on frappe même le président de la République». Amissétou Sidibé, elle, dit craindre la démission de Dioncounda Traoré. « Si Dioncounda Traoré démissionne, C’’est le Mali tombe dans le chaos. Les manifestants d’hier étaient manipulés par une minorité politique qui veut profiter de la situation désastreuse du pays pour prendre le pouvoir». Amadou Kamissoko est un menuiser pense que C’’est la CEDEAO qui a provoqué cette agression de Dioncounda Traoré. « Tout le monde sait que le consensus est loin d’être autour de Dioncounda comme président de la République. C’’est Amadou Haya Sanogo qui a fait le coup d’Etat. C’’est lui qui doit diriger cette transition. Vu son âge, on ne devait le frapper mais ca va servir de leçon à  toute personne qui veut tromper le peuple malien».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut