Politique › Politique Nationale

Parlement Africain : un hémicycle pour les problèmes de l’Afrique

La création du Parlement Panafricain est fondée sur l’idée de donner une plateforme commune aux peuples africains et leurs organisations de masses afin qu’ils soient plus impliqués dans les débats et prises de décisions concernant les problèmes et défis auxquels le continent est confronté. Les parlementaires panafricains représentent tous les peuples d’Afrique. C’est le regroupement de 54 parlementaires de la société civile représentants l’ensemble des pays membres de l’Union Africaine. C’est aussi une arène de réflexion sur les axes de développement, du respect des droits humain et les stratégies à  adopter pour la promotion des institutions démocratiques et la bonne gouvernance ; C’est une institution d’un pouvoir de coercition tant sur les décideurs politiques que sur la société civile, même si elle ne dispose que d’un pouvoir consultatif. C’est un instrument de suivi et de garantie auprès des institutions financières capables d’accompagner la société civile africaine dans la mise en œuvre de ses projets de promotion de la démocratie et de lutte contre la pauvreté. Les Etats membres sont représentés au Parlement panafricain par un nombre égal de parlementaires, soit cinq (5) membres par pays, dont au moins une femme. La représentation de chaque état membre doit refléter la diversité des opinions politiques de chaque parlement ou tout autre organe législatif national. Les parlementaires panafricains sont élus ou désignés par leurs parlements nationaux respectifs ou tout autre organe législatif des états membres, parmi leurs membres. La durée du mandat de tout parlementaire panafricain est liée à  celle de son mandat de membre de son parlement national. La fonction de membre du Parlement panafricain est incompatible avec l’exercice d’une fonction de l’exécutif ou du judiciaire dans un état membre. Le Parlement panafricain se réunit en session ordinaire au moins deux fois par an, chaque session ordinaire pouvant durer jusqu’à  un mois. Les langues de travail du Parlement panafricain sont les langues africaines ainsi que l’arabe, l’anglais, le français et le portugais. Les objectifs du parlement africain sont entre autres de faciliter la mise en œuvre efficace des politiques et objectifs de l’Union Africaine ; de promouvoir les principes des droits de l’homme et de la démocratie en Afrique ; d’encourager la bonne gouvernance, la transparence et la responsabilité des pays membres ; de familiariser les peuples Africains avec les objectifs et politiques visant à  l’intégration du continent Africain; de promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité ; de contribuer à  assurer un avenir plus prospère aux peuples africains à  travers la promotion de l’autosuffisance collective et la relance économique ; de faciliter la coopération et le développement en Afrique; de renforcer la solidarité continentale et éveiller la conscience du destin commun chez les peuples d’Afrique ; de faciliter la coopération entre les Communautés Economiques Régionales et leurs forums Parlementaires. l’ultime objectif du Parlement Panafricain est de devenir une institution jouissant de tous les pouvoirs législatifs et dont les membres sont élus au suffrage universel.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut