Personnalités › Parcours

Fatou Bensouda :  » La CPI peut poursuivre les auteurs des crimes de Tombouctou »

«Â Fatou Bensouda, vous êtes le nouveau procureur de la Cour pénale internationale, pourquoi avoir choisi de visiter le Sénégal ? Fatou Bensouda : Je voulais rendre hommage au Sénégal, qui est le premier pays à  avoir ratifié le statut de Rome. Ma visite coincide avec les 10 ans de la CPI et C’’est symbolique de venir au Sénégal rencontrer les autorités sénégalaises et évoquer la coopération exemplaire du Sénégal avec la Cour pénale internationale depuis le début, une coopération qui doit être renforcée davantage, pour aider la CPI à  faire son travail. Le président Macky SALL a demandé à  ce que Hissène Habré qui est poursuivi par la Belgique soit jugée en Afrique et il a affirmé que le Sénégal prendrait ses responsabilités, quelle appréciation en avez-vous ? Fatou Bensouda : Sur l’affaire Hissène Habrè, la CPI n’a pas compétence à  juger ce cas, puisque les crimes reprochés à  Hissène Habré ont été commis avant 2002, date d’installation de la CPI. La cour n’a donc pas compétence à  juger ce cas. Je pense que Macky Sall a eu raison de faire cette déclaration et surtout, il a lancé un message lié à  l’impunité. Personne n’est au dessus de la loi ! Sur le Nord Mali et la situation à  Tombouctou, quelle est la position de la CPI ? Fatou Bensouda : J’ai fait une déclaration dans ce sens. Il est impensable de laisser commettre la destruction de ces mausolées et ces édifices historiques et religieux. J’ai demandé à  ce que cela cesse, sinon le CPI entreprendra la collecte d’informations contre les personnes auteurs de ces crimes, qui sont d’ailleurs des crimes de guerre. La CPI peut donc poursuivre les auteurs de ces destructions ? Fatou Bensouda : Tout à  fait, le Mali est un état parti du Traité de Rome et si le Mali n’engage pas de poursuites contre les auteurs de ces crimes, la CPI a vocation à  le faire.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut