Société › Actualités Société

Suède-Mali : « Financer les communautés est un bon investissement »

Les populations de Kolokoba n’oublieront pas sitôt la journée du 07 juillet 2012. Cette bourgade située dans le cercle et la région de Sikasso a accueilli Carine Wall, ambassadeur du Royaume de Suède au Mali. Cette dernière est venue discuter avec les populations, bénéficiaires d’un appui de la coopération suédoise à  travers l’ONG Groupe de Réflexion et d’Adaptation Technique, le GRAT. La mobilisation était à  son comble avec des délégations venues des villages environnants pour voir l’hôte de marque. « C’’est la première fois que notre commune reçoit un invité de votre envergure », s’est réjouit le maire de Kolokoba. Kolokoba et sept autres villages ont reçu des plates-formes multifonctionnelles dans le cadre d’un financement suédois attribué au Réso Climat (regroupement d’ONG actives dans le secteur de l’adaptation aux changements climatiques). Des femmes dynamiques et engagées Grâce à  cet équipement, les femmes des huit localités ont pris leur destin en main, selon la présidente de l’association féminine qui gère la plate-forme. Depuis son installation, les tâches ménagères se sont beaucoup améliorées, laissant aux femmes la possibilité de s’adonner à  d’autres activités. Le temps gagné sur la mouture des grains par exemple permet de mieux s’occuper du jardin maraà®cher. Ce dernier lui-même permet d’améliorer les revenus et de prendre en charge certaines dépenses de la famille. « J’arrive même à  payer les frais de scolarité de mes enfants. Je choie aussi mon mari à  qui je peux faire faire des plats spéciaux », confie avec un grand sourire Mariam Sanogo qui est ménagère. En outre, elles ont pu laisser tomber la fabrication du charbon qui était l’une des principales activités pendant la saison sèche. Ce qui a permis de stopper ou du moins freiner la coupe abusive de bois et de régénérer le couvert végétal auparavant fortement sollicité. Positivement impressionnée l’ambassadeur de Suède s’est dit impressionnée par l’engagement des populations pour la réussite de l’activité dont elles sont bénéficiaires. Et particulier les femmes avec qui elle a eu des entretiens « face-à -face ». Elles « sont de vraies piliers de leur communauté et qui œuvrent sans relâche au mieux-être de leurs familles », a déclaré la diplomate. Investir dans les communautés est un bon placement. Elles sont le vecteur et l’indicateur du développement durable, ajoutera-t-elle en se félicitant des résultats obtenus. Carine Wall a encouragé les bénéficiaires de tous les huit villages à  bien prendre soin des équipements et à  les transformer en pôles de développement. En effet, outre la mouture des grains, les plateformes peuvent permettre une alimentation sommaire du village en électricité, des travaux de soudure entre autres. Autant d’activités qui peuvent améliorer les conditions de vie tout en générant des revenus supplémentaires. Les autorités, avec à  leur tête le sous-préfet représentant le Gouverneur de la Région de Sikasso, ont remercié Mme Wall pour sa visite. Et pour l’échange participatif qu’elle a tenu à  avoir avec les populations. « Cela montre que vous vous sentez concernée par notre situation et que vous êtes à  nos côtés pour nous soutenir dans nos efforts ». Avant de faire comme doléance la création de points d’adduction d’eau, dont le manque est un problème crucial dans la zone. Avant de prendre congé et de se rendre à  Mpèdougou, o๠elle s’est livrée au même exercice, Carine Wall s’est vue offrir un mouton. Geste symbolique des femmes de Kolokoba pour lui dire leur gratitude. Le « Réso Climat » est un regroupement d’Organisations Non Gouvernementales œuvrant dans le secteur de l’environnement et la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques. Composé à  ce jour d’une centaine organisation, il a bénéficié en 2010 d’un financement suédois au profit de 28 organisations réparties sur toute l’étendue du territoire. Le secrétariat du Réseau est assuré par l’ONG Mali-Folcenter. La coopération suédoise au Mali date de 2001. Une ambassade a été ouverte en 2011. Démocratie, droits de l’homme et l’environnement sont les domaines touchés par cette coopération. l’aide bilatérale a été suspendue depuis les événements de Mars dernier, mais l’appui aux organisations de développement continue.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut