Idées › Éditos

Billet : croissant de lune ou croissant de boeuf ?

Aujourd’hui ou demain ? Bien malin le marabout ou l’exégète qui pourra le préciser. En tout cas, les marathoniens lessivés par une vie d’ascèse de près d’un mois, n’ont nullement envie de jouer les prolongations. En attendant le croissant lunaire, on voit déjà  un autre croissant qui fait foi: le croissant de bœuf, pardon les têtes de bœuf qui pavoisent dans les rues. Avec ce croissant là , pas besoin de scruter le ciel à  la recherche de la lune dont la vue en cette période hivernale est aléatoire. Pas besoin non plus d’être scotché à  son transistor à  des heures indues pour écouter le verdict de la Commission d’observation de lune. Il suffit simplement de regarder autour pour contempler les têtes qui augurent une arrivée imminente et encourageante. Or, à  ce stade de la compétition, aucun concurrent ne prend le risque de jouer compliqué au risque de craquer in extremis. On joue donc la carte de la simplicité et de la proximité, on s’intéresse aux objets sur terre qu’à  ceux du ciel. Et à  ce jeu, il y a mille chances chance de franchir la ligne d’arrivée aujourd’hui même. Hourra ! l’épée de Damoclès qui planait sur les pauvres bœufs vient de tomber avec les têtes. Le nom du vainqueur est connu d’avance : le croissant de vache suivi du croissant lunaire. Bonne fête de Ramadan à  tous et à  toutes !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut