Société › Actualités Société

Une « marche pour la paix » en 52 jours

Comme annoncé, il y a deux semaines, la marche du flambeau de la paix est officiellement lancée depuis ce mercredi 22 août dans la Cité des rails. La place publique de Kayes qui a abrité ce départ de l’athlète Mamadou Camara a refusé du monde. La population «Â kayésienne » ne voulait visiblement pas se faire raconter ce départ historique du marathon du flambeau de la paix et de la solidarité. Pendant deux mois de trajet, l’athlète de l’«Â AS Police » fera la jonction Kayes-Kidal en 52 jours sur une distance de plus de 2155 km. l’objectif visé par ce marathon est de sensibiliser les populations des localités traversées sur la situation difficile mais pas insurmontable que connait le Mali et lancer un appel pressant pour l’union sacrée de tous les maliens pour une sortie honorable de la crise. Génération consciente En procédant au lancement de la marche, le gouverneur de la capitale des rails, Mahamadou Maà¯ga a félicité la GEMACO pour cette belle initiative noble qui rentre dans le cadre de la consolidation de la paix et de la solidarité et l’athlète Mamadou Camara pour son courage et sens élevé de patriotisme. Il a, par ailleurs, invité les populations des villes et villages traversés des cercles de Kayes, Nioro et Diéma à  sortir massivement pour accueillir et pour accompagner l’athlète à  l’entrée et à  la sortie des localités. Le flambeau de la paix et de la solidarité est une initiative de la Génération malienne consciente (GEMACO), une initiative mise en place par Mme Traoré Coumba Ba. Elle regroupe tous les jeunes maliennes et maliens épris d’idéaux de justice, de liberté, d’égalité de chances et d’engagement citoyen pour participer aux efforts du gouvernement dans la préservation de l’intégrité territoriale et de l’unité nationale. l’initiatrice de la GEMACO, Mme Traoré Coumba Ba indique que l’initiative vise à  véhiculer un message de paix, d’entente, de sympathie, de solidarité, de compassion et surtout d’Amour entre toutes les populations maliennes. « Plus particulièrement la Jeunesse, représentant plus de la moitié de la population, et donc le Mali de demain », ajoute-t-elle. Aussi « cette marche C’’est le symbole d’un appui fort adressé à  nos frères et sœurs déplacés et sous occupation pour leur démontrer que nous partageons les mêmes idéaux de Liberté, de Justice et de dignité ». Notons que l’initiative a bénéficié de l’accompagnement de Sotelma-Malitel, qui a tenu la promesse de soutenir toutes les actions de solidarité en faveur des populations du nord pour la recherche d’une paix durable.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut