Dossiers › Dossiers

Eau et agriculture: halte au gaspillage!

Pluies diluviennes, inondations, dégâts matériels importants et surtout pertes en vie humaine. Les villes de la sous-région ouest africaine sont en proie depuis plusieurs semaines aux facéties de la nature qui après avoir, en 2011 prématurément stoppé les pluies, semble décidé à  restituer ce qui à  manquer. Avec pour conséquence, des centaines de milliers de sans-abris, des pertes importantes dans le secteur agricole et donc, une menace sur la sécurité alimentaire. Mais C’’est un autre lien entre l’eau et l’alimentation qu’ont chois de mettre en exergue les dirigeants du monde réunis dans la capitale suédoise pour la Semaine Mondiale de l’Eau 2012. « Sécurité de l’eau et sécurité alimentaire », C’’est le thème de la rencontre organisée par le Stockholm International Water Institute (SIWI, Institut International de l’Eau de Stockholm). Les participants ont, lors de la séance d’ouverture officielle qui s’est déroulée ce lundi dernier, appelé à  une augmentation substantielle des investissements des secteurs publics et privés mondiaux pour réduire les pertes de nourriture dans la chaà®ne logistique, améliorer l’efficience en eau dans l’agriculture et réduire le gaspillage des consommateurs. Prennent part plus de deux milles politiciens, PDG, scientifiques et dirigeants de grandes organisations venant de plus de 100 pays. Halte au gaspillage, place à  l’équité alimentaire C’’est le message qu’entend faire passer cette semaine mondiale de l’eau 2012. En effet, encore aujourd’hui, plus de 900 millions de personnes souffrent de la faim, et deux milliards de plus sont confrontées à  des risques graves liés à  la sous-alimentation. Parallèlement, 1,5 milliard de personnes mangent trop et plus d’un tiers de toute la nourriture est perdue ou gaspillée. Une situation d’extrême injustice. « Plus d’un quart de toute l’eau que nous utilisons à  travers le monde sert à  faire pousser plus d’un milliard de tonnes d’aliments que personne ne mange. Cette eau, associée aux milliards de dollars dépensés pour cultiver, expédier, emballer et acheter les aliments, finit à  la poubelle », a déclaré M. Torgny Holmgren, Directeur exécutif du Stockholm International Water Institute. « Réduire le gaspillage alimentaire est la manière la plus intelligente et la plus directe d’alléger la pression qui pèse sur les ressources en eau et en terre. C’est une opportunité que nous ne pouvons pas dédaigner », a-t-il ajouté. Mieux gérer l’eau pour mieux produire La sécheresse qui a sévit dans certaines parties du monde en 2007, provoquant une véritable crise alimentaire, a souligné, selon la FAO, la nécessité de transformer la façon dont l’eau est utilisée – et gaspillée – tout au long de toute la chaà®ne alimentaire. l’organisation onusienne pour l’alimentation représentée par son Directeur Général à  Stockholm a rappelé qu’il « ne peut y avoir de sécurité alimentaire sans sécurité de l’eau ». Un rapport récemment publié sur « L’Etat des ressources en terres et en eau pour l’alimentation et l’agriculture », met en garde contre la pénurie croissante et la pollution de l’eau qui compromettent de plus en plus les systèmes mondiaux de production vivrière. L’agriculture telle que pratiquée aujourd’hui représente 70% de tous les prélèvements d’eau douce, a déclaré M. Graziano da Silva. Selon lui, C’’est donc le secteur agricole qui détient la clé de l’utilisation durable de l’eau. C’est pour cela et pour répondre à  la demande croissante de nourriture que « nous devons produire de façon à  conserver l’eau, à  l’utiliser de façon plus durable et plus intelligente, et aider l’agriculture à  s’adapter au changement climatique », a-t-il conclu. Reconnaissance Pendant la semaine, Sa Majesté le Roi Carl XVI Gustav de Suède remettra le prix Stockholm Water Prize à  l’International Water Management Institute, IWMI, pour son travail en faveur de l’amélioration de la gestion de l’eau dans l’agriculture, de l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la protection de l’environnement et du combat contre la pauvreté dans les pays en voie de développement. Les autres prix qui seront remis au cours de la semaine sont le Stockholm Junior Water Prize, attribué à  une équipe nationale parmi les 27 nations en compétition, et le Stockholm Industry Water Award, qui sera décerné à  PepsiCo pour les efforts effectués pour réduire sa consommation d’eau dans ses activités et pour contribuer à  résoudre les problèmes de l’eau à  plus grande échelle. La rencontre prendra fin le 31 aout prochain. Retrouvez le rapport de la FAO L’Etat des ressources en terres et en eau pour l’alimentation et l’agriculture sur http://www.fao.org/docrep/015/i1688f/i1688f00.pdf

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut