Politique › Politique Nationale

Verdict du procès des membres Yèrèwolo Ton et COPAM  : six mois de prison avec sursis

On connaà®t depuis ce matin le verdict du procès de membres de Yèrèwolo Ton et de la COPAM. Boubacar Boré, Yacouba Niaré et Mamadou Sangaré de Yèrewolo Ton et Hamadoun Amion Guindo, Younouss Hamèye Dicko et Rokia Sanogo de la Copam, ont été condamnés à  six mois de prison avec sursis par le tribunal de 1ère instance de la commune III. Un verdict sans surprise pour beaucoup d’observateurs qui estiment qu’il répond à  une logique d’apaisement du climat social dont le pays a tant besoin aujourd’hui. «Â Je te l’avais dit, emprisonner ces gens empoisonnera le climat sociopolitique  », a commenté laconiquement un jeune homme, étudiant en droit à  l’Université de Bamako à  l’annonce du verdict. Délit de complicité Le tribunal a disqualifié les faits de troubles graves à  l’ordre public retenus contre les accusés pour le délit de complicité de troubles graves à  l’ordre public. C’’est à  dire qu’ils ne sont pas auteurs mais complices du chef d’inculpation retenu contre eux. Ce qui est vigoureusement contesté par les avocats de la défense. Ils ont décidé tout simplement de faire appel de la décision de justice. Pour Me Moussa Kéà¯ta, l’un des avocats des membres de la Copam présent à  l’audience, ses clients ne sont ni auteurs ni complices «Â Je vais rencontrer mes collègues avocats pour introduire un recours contre cette décision du tribunal ». Même réaction de désapprobation chez Me Mariam Diawara qui fait partie des avocats commis par Yèrèwolo Ton. l’appel de la décision du tribunal est d’autant plus urgent que le verdict vise, selon elle, à  faire taire des hommes décidés à  faire sortir le pays de l’ornière. Younouss Hamèye Dicko, arrivé à  8 h 15 au tribunal était le seul accusé présent à  l’audience. Tous les autres accusés étaient aux abonnés absents.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut