Société › Actualités Société

Horreur à Gao : 5 hommes amputés d’une main et du pied par le MUJAO.

l’horreur a une nouvelle fois eu lieu à  Gao, la cité des Askia. Ce lundi, aux environs de 13h, cinq personnes ont été punies par le MUJAO pour avoir prétendument braqué un car de la compagnie Ringo Transports. Selon des témoins sur place, les islamistes du Mujao ont d’abord amputé de la main et du pied, quatre présumés braqueurs, avant d’appliquer la même sentence au 5è homme sur la place publique. « Lorsque les gens du Mujao ont amené cet homme à  la place publique de Gao, nous leur avons demandé ce qu’ils reprochaient à  ce jeune d’une trentaine d’années. Les mêmes gens du Mujao nous ont fait savoir que cet homme et quatre autres personnes avaient volé », ont indiqué les témoins de la scène. « Nous avons décidé d’amener le 5e sur la place publique de Gao afin que tout le monde le voit »», ont répliqué les membres du Mujao, qui avaient déjà  coupé la main d’un présumé voleur à  Ansongo au début du mois d’Août. Promettant de récidiver, les hommes du Mujao n’ont eu aucune pitié pour ceux à  qui ils reprochent d’avoir voulu braquer un car de voyageurs en partance pour Niamey. Charia pure et dure Installés depuis plus de cinq mois dans le nord du Mali, avec d’autres groupes comme Ansar Dine et Aqmi, les islamistes du Mujao, prétendent appliquer la charia pour donner l’exemple et ne comptent pas s’en arrêter là . «Â Nous avons appliqué la charia à  quatre personnes (lundi). Dans les prochains jours, nous allons continuer à  appliquer la charia aux voleurs », a indiqué un responsable du Mouvement pour l’unicité et le Djihad en Afrique de l’Ouest. A Gao, l’indignation est palpable et la population est choquée : «Â C’est terrible ! Je ne peux que condamner, je ne peux que pleurer, la communauté internationale nous abandonne ! » a déclaré Amadou Sidibé un député de la ville, selon l’agence Xinhua.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut