Politique › Politique Nationale

Nord : les Dogons entrent dans la danse

3568 kilomètres avalés en dix jours. l’association Ginna Dogon («Â grande famille dogon ») avait des choses à  raconter après son long périple dans les trois régions du Nord du Mali. Une mission composée du président de l’association Mamadou Togo et de plusieurs adjoints, destinée à  manifester sa solidarité à  ses cousins du septentrion, à  s’enquérir de la situation sur le terrain et à  s’entretenir avec les différentes parties prenantes. Des chrétiens toujours présents Aux dires des conférenciers, le cousinage à  plaisanterie a été la porte d’entrée des Dogons dans cette zone o๠l’on ne plaisante plus beaucoup. Sur le terrain, Ginna Dogon aurait constaté la présence de chrétiens qui pratiquent toujours leur religion. Selon les membres de l’association, les groupes amés islamistes ne comprennent pas qu’un pays à  95% musulman comme le Mali refuse d’instaurer la charia. Son application est selon eux non négociable. Retour des services de l’Etat ? Dans ses recommandations, Ginna Dogon a suggéré à  l’Etat d’engager un dialogue direct avec les occupants pour un retour à  la normalité, et de prendre des dispositions afin d’alléger les souffrances des populations. En ce sens l’association a manifesté une grande envie de voir le retour des opérateurs de télécommunication ainsi que les services de l’Etat. La division du Mali n’a pas été évoquée au cours des discussions. Selon le président Mamadou Togo, il y a un grand espoir de régler ce conflit de manière pacifique et l’Etat à  un grand rôle à  jouer pour que le Mali tourne cette page sombre de son histoire.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut