Politique › Politique Nationale

IBK sur RFI :  » L’intervention militaire est inéluctable et inévitable »

Que vous inspire la situation dans le nord de votre pays? Beaucoup d’inquiétude, depuis le mois de mars, je ne crois pas qu’aucun patriote malien ait eu le sommeil léger. Qu’est-ce qui vous choque le plus de tout ce qui se passe à  Tombouctou, Gao, Kidal ? Le sort fait aujourd’hui, à  nos parents, hommes et femmes, nos enfants qui n’ont plus droit à  l’enfance, les adolescents qui n’ont plus droit de s’amuser, nos femmes n’ont plus le droit de s’habiller quand elles doivent sortir. Toutes ces privations quotidiennes auxquelles notre peuple, dans le nord, est aujourd’hui soumis et que nous soyons ici à  compter le coup. Vous comptez le coup depuis la déroute de l’armée malienne dans le nord et beaucoup de gens dénoncent la classe politique de Bamako qui, ces dernières années, aurait passé plus de temps à  s’enrichir qu’a construire un Etat ? Ne m’étant pas enrichi, je ne me sens pas concerné par cela. Et je n’accepte pas le terme de déroute de l’armée malienne. l’armée malienne a reçu des ordres absolument hallucinants. Quand Tessalit a été évacué sur ordre supérieur, J’ai pleuré ce jour là  sachant moi l’importance stratégique de Tessalit. Cette base militaire qu’on a fait évacuer sans combat cela m’a paru une ignominie. Alors cette chute de Tessalit en ce mois de février 2012, l’armée malienne est encerclée, une colonne vient en renfort mais ne parvient pas à  atteindre son objectif, est ce qu’on pouvait éviter cette chute? Je pense qu’une armée doit toujours livrer bataille quand elle est encerclée. Il y a une très lourde responsabilité qui a été prise là  et elle doit être assumée. Par qui ? Celui qui a donné l’ordre d’évacuer Tessalit, le chef de l’Etat. Le président ATT ? C’’était lui le chef de l’Etat. Alors, en tout cas J’espère moi que tous, nous convergeons aujourd’hui vers les mêmes objectifs à  savoir libérer notre pays et faire en sorte que Tombouctou la mystérieuse retrouve son lustre et ses lieux de foi et ses lieux de culture. Et ce ne sont pas les obscurantistes d’un autre âge qui doivent en imposer au monde entier. La destruction des mausolées vous choque ? Je suis fortement choqué. Et encore plus la destruction récente du monument de l’indépendance car J’en sais le prix. Cela a été payé de sueur et de sang par les hommes qui furent parmi les plus braves fils de notre pays. Et ils n’avaient pas ce droit là . Au conseil de sécurité de l’ONU les autorités maliennes demandent l’aide de la communauté internationale pour reconquérir le nord du Mali. Est ce que vous soutenez leur démarche ? Oui C’’est que le président Dioncounda a fait J’adhère. J’adhère parce qu’ aujourd’hui il est clair que ce n’est plus une question malienne. 3 200 tonnes de matériels militaires sont passées au nord du Mali et nous sommes des victimes collatérales quelque part d’une situation que nous n’avons pas voulu même si notre incurie au plan national a été pour quelque chose là  dedans. Et pour vous une opération militaire internationale, C’’est inévitable ? Je crains que cela ne soit inéluctable et inévitable. Est-ce qu’on peut dialoguer avec certains groupes armés du nord du Mali? Je pense qu’il y a sûrement des groupes avec lesquels il serait possible d’échanger pour qu’ils reviennent à  la raison. Est-ce que le mouvement Ansar Dine de Iyad Aghali fait partie des groupes avec lesquels on peut échanger ? J’ose croire que cela est possible dans un pays de convivialité religieuse de convivialité inter-ethnique, point d’exclusion, point de problème racial. Pour vous, la République islamique est un mauvais projet ? Je ne crois pas qu’aucun Malien puisse l’envisager réellement. Ce pays a toujours vécu en confraternité inter-religieuse et pour le bonheur de ses habitants. Parce que vous voyez, on coupe les mains, on ampute, on lapide mais je n’ai jamais appris qu’un kadid avait siégé pour délivrer ou dire telle ou telle sanction. Ce sont des éléments qui s’amusent et qui font n’importe quoi. Et même si le kadid le faisait ce serait déjà  insupportable. Que répondez vous à  ceux qui disent que il ya un axe politique entre le président du haut conseil islamique Mahmoud Dicko, Iyad Aghali et vous-même? Je l’apprends, Mahamoud Dicko est un ami et je l’ai entendu comme tel. Mais quand à  penser qu’il ya un axe IBK-Mahamoud Dicko et qui ? Et Iyad Aghali Je ne crois pas et non. Aujourd’hui il faut sauver le Mali.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut