Politique › Politique Nationale

Rapport BVG 2011 : une perte financière de 10,10 milliards FCFA.

Le rapport annuel du BVG fait la synthèse des observations, analyses, critiques et suggestions formulées par le Vérificateur Général pendant la période de référence. s’adressant au président de la république, le Vérificateur Général est revenu sur les grandes réalisations de son Bureau en matière de vérification pendant la période de référence. Pour cette année, le rapport révèle un manque à  gagner de 10, 10 milliards, ce qui a causé des pertes financières à  l’état. Ces pertes sont d’autant plus inquiétantes qu’elles ont été décelées dans les principales structures pourvoyeuses de recettes. La confiance n’exclut pas le contrôle « Ces constats indiquent clairement qu’il importe de maintenir le rythme de la dissuasion en renforçant les sanctions et en moralisant davantage la gestion publique », a déclaré le Vérificateur général. Il a aussi insisté sur la qualité de la gouvernance économique au Mali, en mettant en œuvre urgemment et efficacement les recommandations pertinentes formulées par les différentes missions de vérification. Il souligne que le rapport était fin prêt depuis Avril 2012. « Aussi, cette remise tardive, s’explique-t-elle par l’instabilité institutionnelle consécutive aux événements du 22 mars 2012, et enfin un agenda politique surchargé ». Dans son discours, le Végal a par ailleurs déploré la destruction massive de documents administratifs suite aux actes de vandalisme survenus à  l’occasion des événements du 22 mars 2012. Une situation qui impactera sur les missions de contrôle pour cette année. « Ce chaos causé par les vandales, a profité à  certains gestionnaires et financiers des services publics pour dissimiler ou détruire d’importants documents comptables ou autres actes de gestion déterminants ». A son tour le Président de la République par intérim a encouragé et félicité le Vérificateur pour le travail accompli au regard de la situation actuelle du pays. Il faut rappeler que chaque année, le Vérificateur Général élabore un rapport qu’il adresse au Président de la République, au Premier Ministre, au Parlement et à  la juridiction Supérieure de Contrôle des Finances Publiques.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut