Société › Actualités Société

Budgets 2013 : l’évaluation du GSB

Composé d’une dizaine d’organisations de la Société civile…, le GSB est à  pied d’œuvre afin pour sonner le changement dans l’élaboration des budgets communaux. En effet, au regard des précédents exercices budgétaires, les règles sont foulées au sol par les élus communaux qui le souvent ignorent les règles de procédures en matière budgétaire. Le budget des collectivités se veut un outil essentiel pour assurer le développement économique et la paix sociale, car traduisant la politique économique et sociale de l’Etat et des collectivités. Son élaboration se doit impliquer les populations à  la base. C’’est à  cet exercice que le GSB s’est livré depuis octobre. Bonne gouvernance Le Groupe dans sa mission de contribuer à  la bonne gouvernance budgétaire publique, a sillonné 30 communes des régions administratives (Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti) o๠elle a organisé une journée d’échanges sur le processus du budget communal. A l’issue de ce périple, qui s’est tenu à  l’heure de l’élaboration des budgets communaux, le constat est que la responsabilité de la population dans le processus d’élaboration du budget communal n’a pas été expressément définie par la loi, et aussi les budgets communaux sont approuvés par les préfets sans contrôle. «Â La participation des populations à  l’élaboration du budget est une exigence non seulement sociale mais légale », laisse entendre le porte-parole du GPS, Brehima Allaye Toure. Par ailleurs, indique Brehima Allaye Toure, le délai de dépôt de l’avant projet de budget ne sont pas respectés. Les élus présents à  la conférence de presse ont émis le vœu que les budgets des collectivités soient parti intégrante du budget d’Etat. Saluant la clairvoyance du GSB, le ministre Demba Traoré s’est dit conscient du non respect des procédures d’élaboration du budget. «Â Votre initiative ne fera qu’aider l’Etat malien à  renforcer l’outil précieux qu’est la décentralisation et aidera à  son ancrage ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut