Société › Actualités Société

Pèlerinage de Kita : les catholiques du Mali prient pour la Paix

Situé à  190 km de Bamako, la ville de Kita a été prise d’assaut ce samedi par les pèlerins catholiques et des adeptes d’autres confessions. Le secteur «Â Mission » a refusé du monde. La ville qui a reçu les premiers Pères missionnaires en 1888, abrite depuis près de cinquante ans le pèlerinage national de l’Eglise catholique du Mali. La tenue de ce pèlerinage est annuelle. Son organisation est rotative entre les six Diocèses que compte l’église du Mali. Cette année, C’’est année, l’organisation est confiée à  Bamako. l’archidiocèse n’a ménagé aucun effort pour réserver aux fidèles un accueil charmant. Ce pèlerinage, 42ème du genre, a pour thème «Â  En Jésus, fils de Marie, retrouve ta dignité ! ». Le choix de ce thème, selon Monseigneur Jean Baptise Tiama, répond aux crises que vit le Mali. «Â Nous voulons emmener l’Homme malien à  se remettre en cause, à  se réapproprier sa dignité qui semble sombrer… », explique le président de la Conférence épiscopale du Mali. Rite pénitentiel l’évènement à  véritablement démarré samedi après midi, après l’arrivée de la dernière vague de pèlerins. Aussitôt les fidèles se sont dirigés dans le sanctuaire pour subir le rite pénitentiel. Une phase o๠chaque fidèle est sollicité à  faire acte de pénitence, et à  recevoir le pardon du Seigneur. Ensuite, la nuit, ce fut la cérémonie scénique à  la colline mariale. Ce site, situé à  près de 2km du site du pèlerinage, est rallié par les pèlerins qui se suivent en file indienne. La cérémonie marquée par les chants de la chorale et des paroles s’effectue autour du thème « la dignité de l’homme ». Elle est suivie d’une messe. Le matin du dimanche, le sanctuaire est vite pris d’assaut par certains fidèles craignant le manque de place. Aussitôt démarre la grande messe du pèlerinage donné par le patron de l’archidiocèse, Monseigneur jean Zerbo… Sanctuaire limité Construit depuis 1996, le gigantesque bâtiment nommé « sanctuaire marial » n’est pas arrivé à  contenir les 10 000 fidèles. Le responsable du comité d’organisation du pèlerinage national, Théodore Diop, a annoncé le démarrage très prochain des travaux d’extension du sanctuaire. Cette nouvelle a été bruyamment ovationnée par les fidèles. Conçu avec 5000 places à  l’intérieur, le joyau à  la forme hexagonale n’arrive plus à  contenir la marée humaine qui déferle sur Kita. Entouré de ses confrères évêques, Jean Zerbo a livré un message sur le comportement qui doit être celui de tout chrétien. A savoir, vivre dans la dignité. l’évêque de Bamako a ensuite prié pour la paix et la sécurité au Mali. l’évènement à  surtout vu la présence du Nonce apostolique nommé pour le Mali, Martin Cleps, venu représenter le Pape Benoit XVI. Le Gouvernement y a marqué sa présence à  travers trois ministres, dont notamment, celui des Affaires religieuses et du culte, Yacouba Traoré. Ce dernier a livré un discours assez dense et a notamment demandé aux chrétiens de prier davantage pour le retour à  la paix et à  la stabilité. Après le salut au Saint sacrement, les fidèles ont amorcé le chemin du retour. A l’année prochaine !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut