Société › Actualités Société

Africités 2012 : Dakar, nouveau rendez-vous des peuples !

5000 participants, venus de toutes l’Afrique, maires compris et élus locaux, voilà  le panorama de ce 6è sommet Africités, qui promet de développer des thématiques toutes plus intéressantes les unes que les autres sur l’Afrique des territoires, celle des collectivités locales comme vecteurs de développement du continent. Construire l’Afrique à  partir de ses collectivités, faire de la décentralisation une réalité tangible, c’est le leitmotiv des Sommets Africités qui se tiennent tous les trois dans une ville africaine. Si Marrakech, a abrité la précédente édition, Dakar une ville urbaine, qui se développe à  un rythme effréné prend la relève pour 2012. Une forte délégation de maires Maliens est présente à  ce Sommet, ainsi que des personnalités comme Soumaila Cissé, l’ancien Président de la Commission de l’UEMOA… Après le mot de Jean Pierre Elong Bassi, Secrétaire Général de CGLUA ( Cités et Gouvernements locaux Unis d’Afrique », Khalifa Sall, le maire de Dakar a rappelé toute la dimension panafricaine du Sommet Africités, qui vise à  faire du continent un pôle de développement exceptionnel. La gouvernance locale elle est désormais inscrite à  l’ordre du jour de la Charte de l’Union Africaine, comme une alternative crédible dans la gestion des territoires…Le Sénégal est d’ailleurs l’un des premiers pays à  s’être inscrit pour cela. Implication des élus locaux  » Le Maire est le premier interlocuteur du citoyen en demande, et s’il faut penser global, agir local est mieux, a rappelé Khalifa Sall pour donner le ton de la rencontre dans son discours d’ouverture. De son côté, Abdoulaye Baldé, président de l’Association des maires du Sénégal, note qu’au Sénégal, moins de 5% de la TVA est reversée aux collectivités locales, ce qui pose la problème du financement, et de la mobilisation des ressources pour développer les collectivités locales. Après eux, d’illustres interlocuteurs comme le sud africain Thabo Mbeki, le français Bertrand Delanoe ou encore l’ancien président du Bénin, Nicéphore Soglo, ont pris la parole pour souligner l’importance des gouvernements locaux dans la gestion des collectivités. « La gouvernance locale est une réponse efficace à  la crise », estime le Maire de Paris, et Thabo Mbeki, de mentionner que tout développement commence au niveau local. Soglo a lui rappelé l’autonomie financière des villes comme une réponse adéquate au développement des communautés. Les institutions financières comme la Banque Mondiale doivent davantage s’impliquer et non plus par des politiques sectorielles ou structurelles. Panels variés Au menu de ce sommet Africités de nombreux panels thématiques avec des experts de la question. De nombreuses tables rondes sur  » L’approche territoriale du développement économique de l’Afrique », « l’Afrique des conflits » ou encore  » Le Mouvement de la démocratisation en Afrique »,  » Participation des citoyens et Habitat », seront animées par d’éminentes personalités et maires du monde entier. Ségolène Royal, Aminata Traoré, Pédro Pires, ex président du Cap Vert pour ne citer que ceux là  sont attendus à  Dakar. Pour clore cette cérémonie d’ouverture qui précède l’inauguration d’un salon d’affaires, le Président sénégalais Macky Sall a pris la parole pour rappeler toute l’importance des politiques cohérentes de développement des collectivités locales. Etablir une coopération Sud Sud, une décentralisation efficiente, la représentation des collectivités au niveau d’un instance comme l’Union Africaine est le premier pas vers la concrétisation du rêve d’Africités. Une Afrique unie autour de ses villes…

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut