International › Monde

Mali: un accord va être trouvé entre Français et Américains à l’ONU (Fabius)

« Il y a une résolution internationale qui doit être proposée d’ici quelques jours aux Nations unies » pour donner un cadrage à  cette action, a-t-il déclaré lors de l’émission Internationales, un programme de RFI-TV5-Le Monde, en minimisant tout différend à  ce sujet entre Paris et Washington. « Il y a quinze membres au Conseil de sécurité, pour l’instant, il y en a quatorze qui sont de l’avis de la France », a fait valoir le ministre. « Nous essayons de trouver une solution qui puisse rassembler tout le monde », a-t-il ajouté. « Les Etats-Unis font valoir deux éléments essentiellement. Le premier C’’est que tout cela va coûter de l’argent. Les Etats-Unis disent (que) C’’est très difficile d’aller au Congrès et de demander des crédits ». Deuxième argument, les Américains font valoir le fait qu’une intervention armée demande des « soutiens militaires forts » lorsqu’il « s’agira d’aller s’affronter aux terroristes », a expliqué Laurent Fabius. « Et donc nous discutons des modalités techniques de cet appui militaire. On va se mettre d’accord », a-t-il assuré. La volonté de la France et des Africains d’obtenir rapidement le feu vert de l’ONU à  l’intervention d’une force internationale dans le nord du Mali aux mains d’insurgés islamistes se heurte au scepticisme de Washington, qui doute de la capacité de Bamako et de ses voisins à  mener à  bien l’opération. Bamako et la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont soumis à  l’ONU des plans pour une force internationale de 3.300 hommes et demandent au Conseil de sécurité d’autoriser rapidement son déploiement. Mais le secrétaire d’Etat américain adjoint aux affaires africaines Johnnie Carson a récemment estimé que les plans de la Cédéao « ne répondent pas à  plusieurs question essentielles », dont les « capacités des forces maliennes et internationales de réaliser les objectifs de la mission » et son financement, estimé à  haut moins 200 millions d’euros.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut