Idées › Éditos

Edito :  » Nous n’attendrons pas Septembre 2013… »

La guerre, la dernière option pour la communauté internationale ? De l’avis de nombreux observateurs et éditorialistes, Septembre 2013 est un délai lointain, de plus la résolution autorisant le Mali à  intervenir au Nord, ne serait qu’une résolution «Â molle », pour reprendre notre confrère de RFI, Serge Daniel. Par ailleurs, si des islamistes viennent à  nouveau de détruire le dernier mausolée de la ville sainte de Tombouctou, il y a fort à  parier que les occupants, galvanisés par ce délai, nous en montrerons d’autres d’ici là . Au Sud, un nouveau gouvernement prend la mesure des évènements, après l’échec de la politique, vue comme «Â molle » elle aussi, de l’ex Premier ministre Cheick Modibo Diarra. Fi de ces balbutiements, le Mali peut-il prendre son destin en main et faire la guerre ? Se lancer à  la reconquête du Nord. Au risque de perdre définitivement le Nord ? Les populations elles le réclament. Les milices d’autodéfense, s’entraà®nent pour cela. Les troupes à  Mopti se préparent pour cela et les généraux sont des va t-en guerre, leurs hommes trépigneraient. Certains des élus du Nord, comme Mme Seck Oumou Sall, maire de la commune de Goundam (Cercle de Tombouctou), nous confiait : «Â  Qu’ils nous donnent les armes, nous allons mettre le pantalon, et aller nous battre ! ». Alors que va-t-il se passer dans les mois à  venir ? Il est certain qu’avec l’aide de la communauté internationale ou pas, logistique française ou non, appui aérien ou non, certains sont prêts à  prendre les armes. Alors messieurs, les haut fonctionnaires onusiens, vos ballets diplomatiques incessants, vos réunions feutrées interminables, ou vos déplacements à  n’en plus finir, n’intéressent plus. Car eux, n’attendront pas Septembre 2013

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut