Société › Actualités Société

« Demisenw Joyoro » : 100 millions pour le Nord

A peine l’option militaire matérialisée pour déloger les groupes rebelles du nord, la jeunesse malienne ménage sa monture. C’’est dans le souci de contribuer aux efforts de guerre et d’aider à  l’amélioration des conditions de vie de l’armée nationale que la Plateforme des Fédérations et associations nationales de la jeunesse du Mali crée sa chaine de solidarité. Pour ce faire elle a initié un projet dénommé «Â Demisenw Joyoro », ou encore «Â la contribution de la jeunesse » qui démarrera du 20 janvier pour finir le 20 avril 2013. Ledit Projet s’emploiera à  la mise en œuvre de deux activités principales. A savoir, une campagne de don de sang suivi d’une collecte de fonds et de dons. Il ciblera la jeunesse o๠qu’elle soit. Ainsi, «les organisations de jeunesse, les Ecoliers ou étudiants, les syndicats, l’administration publique… », nul ne sera en reste, assure le coordinateur national de «Â Demisenw Joyoro », Sory Traoré. Lancement, le 20 janvier Le choix du 20 janvier, comme date pour le lancement de l’opération, est loin d’être fortuit pour les responsables du Projet. Traoré Coumba Bah, responsable de la communication du Projet, soutien qu’il faut absolument cette date, anniversaire de la création de l’armée malienne, pour marquer le lancement du Projet. Pour la réussite de l’opération plusieurs commissions sont crées non seulement au niveau national mais aussi au niveau local et régional. Pour le coordinateur national, le département de la jeunesse jouera un rôle de facilitateur, d’appui conseil et de relai institutionnel jusqu’au niveau régional et local. Conscient que les jeunes doivent jouer leur partition, les responsables du projet «Â Demisenw joyoro » ne doutent pas des objectifs fixés. Le Président de la commission Collecte de fonds et de dons, Abdrahamane Coulibaly, se veut convaincant sur la traçabilité et la moralité qui émaillera des dons perçus. «Â Toute contribution de jeunes est validée par la remise d’un reçu numéroté », précise-t-il avant d’ajouter que «Â les fonds collectés sont versés dans le compte bancaire ouvert au nom de l’opération ». l’autre volet du projet, C’’est la mobilisation des jeunes en faveur d’une opération don de sang. Ainsi les poches de sang récoltées pourraient énormément servir, en cas de guerre ou non. En plus des activités qui émailleront le projet, il sera procédé à  la collecte de dons d’autres natures et la mise en place d’un dispositif de communication…

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut