Culture › Musique

« An Ka Wili ! », le single de Tiken Jah Fakoly pour le Mali

, voilà  en résumé les paroles de ce single spécialement crée par l’artiste ivoirien Tiken Jah Fakoly pour le Mali. «Â La situation le veut, la situation l’exige, les artistes ne peuvent rester en marge des évènements sociopolitiques qui agitent le continent », nous confiait Tiken Jah à  l’issue d’un concert spécial, donné en début décembre 2012, à  Radio Libre, sa salle de concert Bamakoise. Mieux, Tiken est de toutes les manifestations, comme lorsqu’il participait au départ d’une caravane de vivres en direction du Nord, ou à  une manifestation, finalement annulée le 31 décembre 2012 à  cause de risques d’attentats : «Â « J’ai sorti ce single pour soutenir le Mali dans l’épreuve. C’est ma manière de dire que si nous ne faisons rien, les villes de Tombouctou, de Gao et de Kidal (les trois plus grandes villes du nord aux mains des jihadistes) ne ferons plus jamais partie du Mali », a dit le chanteur. « J’en appelle à  la mobilisation générale dans le single. Le Mali a connu de grands hommes, de grands empires et il est inimaginable de laisser le pays coupé (en deux) comme c’est le cas aujourd’hui. Il faut que les Maliens comptent d’abord sur leurs propres forces », a-t-il ajouté. Un ton engagé, une rythmique dansante, Tiken ne fait pas dans la dentelle ni la demi mesure. Les paroles de ses tubes sont toujours dédiées à  l’Afrique, ses fils, ses grands hommes. Sony Ali Ber, de l’empire songhai, Samory Touré, Soundjata Keita, fondateur de l’empire du Manding, tous cités dans le single. Hauts faits et gestes de ces hommes, desquels nous devrions nous inspirer, Tiken Jah Fakoly revisite le passé pour éclairer le futur. Pour éveiller la conscience collective des jeunes face à  l’adversité. Car il est vrai que le Mali en proie à  l’occupation, a perdu un peu de sa grandeur et ce tube vient à  point nommé nous rafraà®chir la mémoire, cette mémoire chantée par les grands hommes de lettres, tels Amadou Hampâté Ba ou Bakary Kamian, pour ne citer que ceux là . Ainsi la musique à  l’instar des lettres fait passer les vrais messages. Savourez ce titre !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut